L’Égypte dénonce les attaques israéliennes à Jérusalem-Est occupée

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

L’Égypte a dénoncé samedi les provocations et les attaques d’extrémistes israéliens contre les Palestiniens dans les territoires occupés depuis le début du mois sacré musulman du Ramadan.

« L’Egypte condamne les actes de violence et de provocation perpétrés par des groupes juifs extrémistes contre les frères palestiniens résidant dans la vieille ville de Jérusalem-Est et qui ont causé des blessures à des dizaines de civils », a déclaré le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Cette déclaration est intervenue alors que les colons israéliens continuaient à attaquer les Palestiniens dans diverses régions de Jérusalem-Est occupée pour la troisième journée consécutive.

Plus de 100 Palestiniens et 20 policiers israéliens ont été blessés lors d’affrontements durant la nuit à Jérusalem-Est occupée par Israël jeudi au cours d’une marche extrémiste juive dans la vieille ville.

La violence a éclaté devant l’une des entrées de la vieille ville fortifiée où les juifs d’extrême droite avaient terminé une marche, au cours de laquelle les participants harcelaient les Palestiniens et scandaient «mort aux Arabes» et certains brandissaient des banderoles disant: «Mort aux terroristes».

Dans cette déclaration, l’Égypte a appelé les autorités israéliennes « à assumer leur responsabilité conformément aux règles du droit international pour assurer la protection nécessaire aux civils palestiniens ».

L’Égypte a également exhorté Israël à autoriser les fidèles à accéder à la sainte mosquée Al-Aqsa et à mettre fin à toute violation visant l’identité arabe, islamique et chrétienne de la ville de Jérusalem et de ses lieux saints.

Il y a eu des troubles nocturnes dans la région depuis le début du Ramadan le 13 avril, les Palestiniens se plaignant que la police bloquait l’accès à la promenade autour des murs, un lieu de rassemblement populaire pour les Palestiniens après la fin du jeûne du Ramadan pendant la journée.

Les territoires palestiniens, y compris la Cisjordanie et Jérusalem-Est, sont sous occupation israélienne depuis 1967. L’occupation israélienne est considérée comme illégale au regard du droit international.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available