la « fraîcheur » de Serena Williams à Rome

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Après trois mois sans compétition depuis l’Open d’Australie, l’Américaine Serena Williams voit dans sa « fraîcheur » un avantage mais aussi une difficulté au moment de renouer avec la terre battue à moins de trois semaines de Roland-Garros.

« Je me sens plutôt fraîche. C’est bien de repartir avec de la fraîcheur, mais en même temps c’est aussi difficile d’être fraîche », a lancé lundi en conférence de presse la N.8 mondiale, déjà titrée à quatre reprises sur l’ocre romain (entre 2002 et 2016), à une seule victoire du record de Chris Evert.

« Je me sens plutôt bien, j’espère faire de bons matches ici et puis il y a ensuite un Grand Chelem où je me plais toujours, je pense être prête », a ajouté l’Américaine de 39 ans, plutôt détendue, assurant dans un petit sourire ne même pas savoir si elle était encore dans le Top 10.

Serena Williams a disputé son dernier match en février en demi-finale de l’Open d’Australie, battue en demi-finale par Naomi Osaka.

Depuis, elle s’est « beaucoup entraînée » sur terre battue aux Etats-Unis et en France. « On eu plusieurs semaines d’entraînement très intenses », a-t-elle dit.

Pour la suite, elle a souligné ne pas avoir fait de plans pour les Jeux olympiques de Tokyo: « Je n’y ai pas encore beaucoup pensé. Ça devait être l’année dernière et maintenant c’est cette année et il y a cette pandémie, avec beaucoup de choses à penser. Je prends les jours les uns après les autres et je dois encore définir ce que sera la suite », a-t-elle expliqué.

Serena Williams, exemptée du 1er tour à Rome, débutera au 2e contre l’Allemande Laura Siegemund (55e mondiale) ou l’Argentine Nadia Podoroska (44e).

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus