Six morts dans l’incendie d’une maison de retraite en Espagne

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Six personnes âgées sont décédées et deux autres ont été grièvement blessées dans la nuit de mardi à mercredi dans l’est de l’Espagne, dans l’incendie d’une maison de retraite qui a surpris les résidents dans leur sommeil.

Selon les services de secours, 71 personnes ont été évacuées lors de cet incendie, qui s’est déclaré mardi vers 23H20 (22H20 GMT) dans une résidence médicalisée située dans la commune de Moncada, près de Valence.

Les autorités avaient initialement fait état de cinq morts et trois blessés graves, mais le bilan s’est alourdi mercredi matin avec le décès de l’une des personnes prises en charge par les sauveteurs.

« Je confirme qu’une sixième personne est décédée, une autre personne âgée », a déclaré à l’AFP une porte-parole des services de secours.

Selon cette source, les six victimes sont trois femmes de 78, 89 et 95 ans et trois hommes de 67, 79 et 85 ans. Outre les deux blessés graves, 14 personnes ont été victimes d’inhalations de fumée, parmi lesquelles des secouristes.

D’après les autorités, l’incendie de l’une des ailes de la résidence faisait déjà rage lorsque les pompiers sont arrivés sur les lieux.

« Lorsque la première équipe est arrivée, le premier étage était plein de fumée et le feu était bien engagé », a raconté à la radio COPE l’un des pompiers, Rafael Esteve, décrivant une évacuation « compliquée » par l’heure tardive.

« Beaucoup (de résidents) dormaient encore. Certains ont été réveillés par la fumée, mais la plupart se trouvaient au lit et étaient incapables de bouger », a-t-il expliqué, précisant que c’était la fumée qui avait « fait le plus de mal ».

– « Survivre était impossible » –

Neuf camions de pompiers et dix ambulances ont été déployés sur les lieux. Parmi les policiers et sauveteurs, onze personnes ont dû être soignées pour avoir inhalé des fumées.

D’après le chef régional des pompiers, José Miguel Basset, l’incendie s’est déclaré dans une pièce située au premier étage de la résidence. Pour ceux qui se trouvaient dans cette partie du bâtiment, « survivre était impossible », a-t-il expliqué.

La maire de Moncada, Amparo Orts, a assuré sur la radio publique espagnole RNE que le bâtiment avait été « très sévèrement endommagé », précisant ne pas être certaine que la résidence puisse continuer à fonctionner.

Selon des médias locaux, l’incendie pourrait avoir été provoqué par un court-circuit sur une machine d’alimentation en oxygène dans l’une des chambres de l’établissement, mais Mme Orts a assuré qu’il était « trop tôt » pour établir la cause du sinistre.

Mercredi midi, plusieurs dizaines de personnes ont observé une minute de silence devant l’établissement. Les autorités ont, par ailleurs, décrété un deuil officiel de trois jours jusqu’à vendredi.

Selon les médias locaux, cette même résidence pour personnes âgées avait été touchée par un autre incendie voilà 14 ans. Le sinistre avait coûté la vie à une octogénaire et fait plusieurs blessés, victimes d’inhalations toxiques.

Sur Twitter, le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a transmis mercredi ses « condoléances aux familles des personnes décédées », disant suivre « avec inquiétude l’évolution de l’état des blessés ».

Le président de la région de Valence, Ximo Puig, qui s’est rendu sur les lieux, a lui aussi présenté ses condoléances aux proches des victimes.

« L’essentiel à ce stade est que les blessés se rétablissent », a déclaré l’élu sur la radio RNE, précisant que des enquêteurs étaient actuellement sur place pour déterminer la cause de cette tragédie.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available