Laminute.info: site d'actualité générale

Jen Shah ne veut pas parler à Andy Cohen avant la prison

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Jen Shah ne veut pas parler à Andy Cohen avant la prison

Jen Shah, Andy Cohen
Image: Chris Haston/Bravo (Getty Images), Photo: Cindy Ord (Getty Images)

Avant de la servir 6-et-demi-ans de prisonancienne vraie femme au foyer de Salt Lake City Jen Shah a clairement indiqué qu’elle ne participerait pas à l’enregistrement avec Andy Cohen de Bravo, malgré les espoirs et les rêves de l’hôte.

Plus tôt ce mois-ci, Shah a été condamnée à 78 mois de prison pour son rôle dans un stratagème de télémarketing qui fraudé les personnes âgées. Shah est sur le point de commencer à purger sa peine le Le 17 février, et elle a l’intention de ne passer aucun de son temps libre limité avec Cohen.

Dans un post Instagram long et direct, Shah partage la déclaration: «Le 6 janvier, je me suis tenu devant le juge Stein et lui ai demandé de me voir non pas comme un personnage fictif, mais comme la vraie Jen Shah. Je suis maintenant à un point, juridiquement, émotionnellement et mentalement, où je peux répondre aux questions et fournir quelques détails inconnus sur mon cas. Je veux et j’ai besoin de partager ces faits critiques. Je dois à ceux qui m’aiment et me soutiennent d’entendre la vérité.

Avec Shah au point où elle peut parler des détails de la procédure judiciaire et du contexte de son affaire, Cohen a clairement indiqué qu’il souhaitait en tirer parti dès que possible.

« J’espère aller parler à Jen ce week-end », a récemment partagé Cohen sur Sirius XM Radio Andy. « J’espère pouvoir le faire en m’asseyant avec elle devant des caméras et en vous le remettant. J’espère vraiment le faire.

Cependant, Shah a mis fin à toute rumeur d’entretien individuel avec Cohen, citant la forte possibilité de fausses déclarations.

«Je ne ferai pas le 1: 1 avec Andy Cohen et Bravo en raison de leur réticence à supprimer les dispositions contractuelles qui permettraient au réseau de faire légalement de fausses déclarations sur moi et mon histoire, concernant tous les sujets, avant et pendant le cours de ma participation », dit Shah.

« Je préfère garder le silence et attendre de pouvoir partager mon histoire avec précision plutôt que de continuer à avoir des mensonges complets et des fausses déclarations à mon sujet dans les gros titres », ajoute-t-elle.

Shah termine la déclaration en disant qu’elle partagera bientôt son histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus