in

La nouvelle folie de Mbaye Niang

Mbaye Niang fait parler de lui sur le terrain, en Italie, mais aussi en dehors. Pour une triste raison, cette fois-ci. L’attaquant sénégalais, fraîchement débarqué en Serie A, a été victime d’un accident.

 En 2014, à Montpellier, Mbaye Niang, footballeur sénégalais, avait été condamné pour avoir conduit une Ferrari sans permis, causant ainsi un accident. Cette semaine, il a de nouveau été impliqué dans un accident en Italie, un pays où ses infractions au code de la route ne sont pas rares.

Mbaye Niang a heurté des voitures

Au petit matin de mardi à Empoli, Mbaye Niang a percuté deux voitures stationnées sur le côté de la route. Cet incident s’est produit vers 6 heures du matin, rue Fanfulla Lari, dans le centre de cette commune italienne près de Florence. L’un des véhicules a été endommagé lors de la collision, mais heureusement, il n’y a eu aucun blessé, selon les informations de la presse italienne. Après un rapide examen médical qui n’a rien révélé d’inquiétant, le joueur a pu rejoindre l’entraînement avec le reste de l’équipe plus tard dans la journée. Il s’agit là d’une énième sortie de route pour Mbaye Niang.

28

En effet, dès l’âge de 17 ans en 2012, le joueur avait déjà été impliqué dans une affaire d’usurpation d’identité au volant d’une voiture, alors qu’il ne possédait pas de permis, n’ayant pas encore atteint l’âge requis pour l’obtenir. Lors de son interpellation par les carabinieri, Mbaye Niang avait tenté de se faire passer pour Bakaye Traoré, un de ses coéquipiers à l’AC Milan, déclenchant ainsi la colère des dirigeants du club rossonero.

Deux ans après ces événements, de retour à Montpellier, Mbaye Niang ne tarde pas à se retrouver sous les feux de la rampe. Dès février (note de la rédaction : il a été prêté par l’AC Milan en janvier), il est impliqué dans un grave accident au volant de sa Ferrari, heurtant plusieurs voitures et même embrochant une C3, comme l’a révélé un témoignage marquant lors du procès. Il a manqué de peu de causer la mort de plusieurs personnes lors de ce nouvel incident.

Mbaye Niang, habitué des faits

Après avoir repris sa course à toute allure suite à un tête-à-queue et un slalom dangereux, le joueur termine sa folle course en percutant un arbre, non loin du centre d’entraînement du club héraultais. Bien que dans un premier temps son ami Mohamed Ramadani ait affirmé être le conducteur responsable de l’accident, Mbaye Niang finit par avouer en garde à vue qu’il était bien au volant du véhicule.

258258

Mis en examen pour mise en danger délibérée de la vie d’autrui, infractions au code de la route, conduite malgré le retrait de son permis en 2013 et blessures involontaires, des accusations pouvant entraîner jusqu’à trois ans de prison et 75 000 euros d’amende, auxquelles s’ajoute également le délit de fuite, Mbaye Niang échappe au pire. Sa défense met en avant l’immaturité et l’acte inconsidéré d’un jeune homme de 19 ans, une stratégie qui porte ses fruits.

 Le tribunal correctionnel le condamne à 18 mois de prison avec sursis, annulation de son permis (avec une interdiction de le repasser pendant trois ans) et une amende de 700 euros. Cette condamnation ne semble pas lui avoir servi de leçon, car il est de nouveau impliqué dans un accident en 2016, cette fois dans la région de Legnano, alors qu’il se rendait au bowling après un dîner. Soumis à un test d’alcoolémie négatif, le joueur a été blessé à l’épaule gauche et à la cheville gauche, subissant une contusion et une blessure ligamentaire.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR www.afriquesports.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Les jumeaux Winklevoss font un don de 4,9 millions de dollars au groupe Crypto qui tente d'influencer les élections de 2024

Le plafond des permis d'études au Canada ne fera pas immédiatement baisser les loyers, selon RBC