in

« C’est déplorable », agacement de la Fédération face à une rumeur sur Emerse Faé

Prise dans une controverse liée au salaire d’Emerse Faé, la Fédération ivoirienne de football (FIF) a publié une clarification ferme au sujet de son sélectionneur.

Il y a une semaine, le président de la FIF, Idriss Diallo, reconduisait Emerse Faé en tant que sélectionneur suite à sa victoire à la CAN 2023, ayant pris le relais par intérim après la démission de Jean-Louis Gasset juste après le troisième match de groupe des Éléphants. Depuis, la question de son salaire est devenue un sujet brûlant, alimentant les réseaux sociaux et générant une polémique que la FIF aurait préféré éviter.

Côte d'Ivoire : "C'est déplorable", agacement de la Fédération face à une rumeur sur Emerse Faé

Une rumeur persistante sur Internet suggère que la fédération refuserait de répondre aux exigences salariales de Faé, qui s’élèveraient à 40 millions de FCFA (environ 60 883 euros), en ne proposant que 10 millions de FCFA (environ 15 220 euros). Ce montant est sept fois inférieur à ce que percevait son prédécesseur français !

La FIF exprime son désarroi : « C’est déplorable »

La FIF a fermement réagi par le biais d’un communiqué publié sur sa page Facebook officielle lundi. L’organisation a critiqué les médias pour avoir « fait croire à l’opinion publique que la FIF envisage de rémunérer son sélectionneur avec un salaire insignifiant ». « Nous condamnons fermement cette démarche, dont le seul but semble être d’inciter les internautes à s’en prendre aux dirigeants fédéraux actuels par le biais d’un lynchage médiatique. C’est déplorable« , a déclaré l’instance.

La FIF a également souligné la clause de confidentialité encadrant l’accord avec le sélectionneur, qui restera en poste jusqu’en 2026. « Il est important de noter que, le salaire étant soumis à une clause de confidentialité, la FIF déplore cette situation et avertit les entités masquées derrière des pages propageant des informations sans fondement et dépourvues de toute vérité. (…) M. Emerse Faé est un employé de la FIF. Par conséquent, toutes les démarches contractuelles avec M. Emerse Faé sont menées normalement, en toute confidentialité et responsabilité », indique le communiqué. Il est à noter que Faé a récemment affirmé qu’il n’avait pas encore officiellement signé de contrat.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR www.afriquesports.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Qu’est-il arrivé à la maladie de la vache folle ?

La Suisse devrait s’aligner sur l’UE pour autoriser des pesticides