L'UE veut des chargeurs communs pour les téléphones portables, Apple pourrait devoir abandonner le câble Lightning

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

TORONTO –
L'Union européenne est déterminée à simplifier la recharge des téléphones portables, quel que soit l'appareil que vous possédez.

Plus tôt cette semaine, des membres du Parlement européen ont tenu une audition sur les efforts visant à «harmoniser» les systèmes de charge dans l'industrie électronique.

Alors que démêler la frustration des consommateurs face à l'iPhone en constante évolution faisait certainement partie des objectifs du groupe, la réduction des déchets était également un objectif déclaré. Les anciens chargeurs pour appareils, y compris les smartphones, les tablettes, les appareils photo et les liseuses génèrent plus de 51 000 tonnes (51 millions de kilogrammes) de déchets électroniques chaque année, selon la branche exécutive du parlement.

«La demande augmente et avec elle le gaspillage et l'exploitation des ressources naturelles. Nous nous noyons dans un océan de déchets électroniques », a déclaré lundi un membre polonais, Roza Thun. «(La) Commission doit faire preuve de leadership et cesser de laisser les géants de la technologie dicter les normes.»

Les nouvelles mesures marquent la troisième fois que la Commission européenne s'efforce de réduire les déchets électroniques et encourage un chargeur commun dans l'industrie. La campagne a initialement commencé en 2009, lorsqu'une «approche volontaire» a été adoptée, encourageant la coordination entre les entreprises technologiques pour produire un chargeur de smartphone commun. Cet accord a pris fin en 2014. Depuis lors, a déclaré le vice-président de la commission Maros Sefcovicto, d'autres efforts «en deçà»Des objectifs. De nouvelles solutions de recharge, y compris la recharge sans fil, continuent d'être développées alors que les géants de la technologie, y compris Apple, soutenaient bloquer l'innovation.

"(L'industrie) a proposé de continuer à autoriser une solution propriétaire au lieu de mettre en œuvre une possibilité de chargeur commune", a déclaré Sefcovicto. "Par conséquent, la commodité des consommateurs et la réduction des déchets électroniques n'ont pas été améliorées."

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available