Un tireur de mosquée de Nouvelle-Zélande change son plaidoyer de culpabilité

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

WELLINGTON, NOUVELLE-ZÉLANDE –
Un an après avoir tué 51 fidèles dans deux mosquées de Christchurch, un suprémaciste blanc australien accusé du massacre a changé son plaidoyer de culpabilité.

Jeudi, Brenton Harrison Tarrant, vingt-neuf ans, a plaidé coupable à 51 chefs de meurtre, 40 chefs de tentative de meurtre et un chef de terrorisme.

La tuerie a été la plus meurtrière de l'histoire moderne de la Nouvelle-Zélande et a incité le gouvernement à se précipiter à travers de nouvelles lois interdisant la plupart des armes semi-automatiques.

Tarrant devait être jugé pour les accusations en juin. Son changement de plaidoyer a été une surprise et un soulagement pour les survivants et leurs proches.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus