in

Un suspect poignardé à Hanoukka n'est pas apte à subir son procès: un juge

NEW YORK —
Un homme accusé d'avoir poignardé cinq personnes avec une machette lors d'une célébration de Hanoukka en banlieue de New York n'est pas mentalement apte à subir son procès, a déclaré un juge dans une décision rendue publique lundi.

Grafton Thomas, 37 ans, est accusé d'avoir attaqué le domicile d'un rabbin le 28 décembre, faisant cinq blessés à Monsey, une communauté juive orthodoxe au nord de New York. La victime la plus gravement blessée, Josef Neumann, 72 ans, est décédée trois mois après l'attaque.

La juge Cathy Siebel a écrit que Thomas devrait être interné dans un centre de traitement pour une période maximale de quatre mois afin de déterminer s'il peut atteindre "la capacité d'autoriser des poursuites pénales contre lui".

La décision ne s'applique qu'au procès de Thomas pour crimes de haine fédéraux. Il a également été inculpé de charges inculpées par l'État, notamment de tentative de meurtre. Il a plaidé non coupable.

Les procureurs fédéraux ont déclaré que Thomas avait des revues manuscrites contenant des commentaires antisémites et une croix gammée, et avait fait des recherches en ligne sur la haine des Juifs d'Adolf Hitler.

L'avocat de Thomas Michael Sussman a fait valoir que son client n'était pas motivé par l'antisémitisme et qu'il souffrait de maladie mentale depuis des années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Quentin Tarantino ivre a présenté un film de James Bond à Pierce Brosnan

Les implants mammaires d’une femme lui ont sauvé la vie d’un coup de feu, selon les médecins