L’Ukraine accuse les séparatistes d’avoir violé le nouveau cessez-le-feu

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les séparatistes soutenus par Moscou ont violé lundi un cessez-le-feu tendu dans l’est de l’Ukraine quelques heures à peine après son début, a déclaré l’armée ukrainienne, mais les séparatistes ont nié l’accusation.

Le cessez-le-feu est entré en vigueur dimanche à minuit et avait été convenu la semaine dernière par les négociateurs d’Ukraine, de Russie et de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). L’armée ukrainienne a déclaré qu’un ordre avait été émis pour se conformer à un « cessez-le-feu complet et complet ».

L’armée ukrainienne a déclaré qu’il n’y avait pas eu de victimes malgré les bombardements d’armes légères, de lance-grenades et de mitrailleuses lourdes.

Mais les représentants de la République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD) ont déclaré que les affirmations de Kiev constituaient « un autre acte de provocation d’information de la part de l’Ukraine, visant à déstabiliser la situation ». Ils ont dit que le DPR «suivait strictement les engagements» du cessez-le-feu.

Aux termes de l’accord, l’utilisation de toute arme, y compris les armes légères, est interdite.

Depuis que le conflit a éclaté entre les forces de Kiev et les séparatistes pro-Moscou en 2014, de nombreuses tentatives ont été faites pour mettre fin aux combats, mais ces cessez-le-feu n’ont jamais duré assez longtemps pour ouvrir la voie à des pourparlers de paix. L’Ukraine a combattu les séparatistes dans les régions de Donetsk et Lougansk après l’annexion de la péninsule de Crimée par Moscou en 2014. Plus de 13 000 personnes ont été tuées dans le conflit jusqu’à présent.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available