Le Britannique Moore rejoint les Spymasters des États-Unis et de la France en tant que troisième chef du renseignement turc

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le gouvernement britannique a nommé son ancien ambassadeur en Turquie Richard Moore comme nouveau chef du Secret Intelligence Service, ou MI6.

La nomination de Moore fait du MI6 la troisième agence intel – après la CIA et la DGSE française – actuellement dirigée par des personnes ayant servi en Turquie et parlant couramment le turc.

Il succède à Alex Younger, qui était un officier du renseignement de carrière et est devenu le meilleur espion britannique en 2014.

Moore, qui parle couramment le turc, a été directeur politique du ministère des Affaires étrangères, conseiller adjoint à la sécurité nationale et ambassadeur à Ankara de 2014 à 2017.

Aux États-Unis, le président Donald Trump a nommé Gina Haspel au poste de directrice de la CIA, qui parle turc et plusieurs autres langues. Elle aurait appris le turc en 2000 alors qu’elle travaillait comme chef de poste adjoint à Ankara.

En France, Bernard Émié, chef de l’agence de sécurité française DGSE, parle également turc puisqu’il a été ambassadeur de France en Turquie de 2007 à 2011.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available