L’OMS avertit qu’il n’y aura peut-être jamais de «  solution miracle  » pour le coronavirus

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti lundi que s’il y avait de grands espoirs pour un vaccin COVID-19, il pourrait ne jamais y avoir de «solution miracle» pour le coronavirus qui a infecté des millions de personnes dans le monde.

« Il n’y a pas de solution miracle pour le moment et il n’y en aura peut-être jamais », a déclaré le directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d’un point de presse virtuel depuis le siège de l’ONU à Genève.

Ghebreyesus et le chef des urgences de l’OMS, Mike Ryan, ont exhorté toutes les nations à appliquer rigoureusement les mesures de santé telles que le port de masque, la distanciation sociale, le lavage des mains et les tests.

« Le message adressé aux citoyens et aux gouvernements est clair: » Tout faire «  », a déclaré Tedros, ajoutant que les masques faciaux devraient devenir un symbole de solidarité dans le monde.

« Un certain nombre de vaccins sont actuellement en phase trois d’essais cliniques et nous espérons tous disposer d’un certain nombre de vaccins efficaces qui peuvent aider à prévenir les infections. Cependant, il n’y a pas de solution miracle pour le moment – et il n’y en aura peut-être jamais. »

Ryan a déclaré que les pays ayant des taux de transmission élevés, y compris le Brésil et l’Inde, devaient se préparer à une grande bataille: « La sortie est longue et nécessite un engagement soutenu. »

Les responsables de l’OMS ont déclaré qu’une équipe d’enquête avancée en Chine, pays d’origine du virus, n’était pas encore de retour.

Une plus grande équipe d’experts chinois et internationaux dirigée par l’OMS est prévue ensuite pour étudier les origines du virus dans la ville de Wuhan, bien que le moment et la composition de cela ne soient pas encore clairs.

Lors d’une conférence de presse, Ghebreyesus a également recommandé aux mères d’allaiter leur bébé même si elles avaient contracté le COVID-19, car les avantages l’emportent sur les risques d’infection.

«L’OMS recommande que les mères avec un COVID-19 suspecté ou confirmé soient encouragées comme toutes les autres mères à commencer ou à continuer à allaiter», a-t-il déclaré.

Alors que le monde célèbre la semaine de sensibilisation à l’allaitement, Tedros a déclaré que « les nombreux avantages de l’allaitement pour les nouveau-nés et les enfants l’emportent largement sur les risques potentiels d’infections au COVID-19 ».

Cela fait maintenant six mois que l’OMS a déclaré une urgence mondiale. Plus de 18 millions de personnes dans le monde auraient été infectées par la maladie et 688 080 seraient décédées, selon un décompte de Reuters.

Les verrouillages très restrictifs imposés pour faire face à la pandémie plus tôt cette année ont provoqué des troubles économiques et un vaccin efficace pourrait être la seule solution à long terme à la maladie respiratoire hautement contagieuse.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus