Au moins 30 blessés lors d’une attaque à la grenade au Pakistan lors d’un rassemblement au Cachemire

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Au moins 30 personnes ont été blessées lors d’une attaque à la grenade lors d’un rassemblement à Karachi mercredi, alors que le Pakistan marquait le premier anniversaire de la révocation par l’Inde de la semi-autonomie du Cachemire.

Les blessés ont été transportés d’urgence dans différents hôpitaux, où l’un d’entre eux était dans un état critique, a déclaré un responsable du département provincial de la santé.

« Une grenade a été lancée lors du rassemblement, faisant plusieurs victimes », a déclaré le chef de la police de Karachi, Ghulam Nabi Memon, à Reuters.

L’attaque a été revendiquée par l’Armée révolutionnaire du Sindhudesh (SRA), un groupe séparatiste devenu actif ces derniers mois.

En juin, quatre personnes ont été tuées dont deux soldats dans trois explosions consécutives revendiquées par la SRA.

Le groupe souhaite que la province du Sindh, dont Karachi est la capitale, se sépare de la fédération pakistanaise. Il a également annoncé son alliance avec l’Armée de libération du Baloutchistan, un groupe militant qui lutte pour une plus grande autonomie de la région du Baloutchistan dans le sud-ouest du Pakistan.

L’attaque a eu lieu lors de rassemblements similaires dans tout le pays. Le rassemblement de Karachi, organisé par Jamaat-e-Islami, un parti de droite religieuse, a été annulé après l’attaque.

En août dernier, le gouvernement du Premier ministre indien Narendra Modi a dépouillé le Jammu-et-Cachemire – le seul État indien à majorité musulmane – de ses droits spéciaux et l’a divisé en deux territoires administrés par le gouvernement fédéral.

Le gouvernement a déclaré que le changement était nécessaire pour développer la région déchirée par la révolte et l’intégrer au reste de l’Inde, mais il a exaspéré de nombreux Cachemiris ainsi que le Pakistan voisin.

Le Cachemire est revendiqué intégralement par l’Inde et le Pakistan, qui ont fait la guerre à deux reprises et qui en gouvernent tous les deux. Mercredi, les autorités indiennes ont déployé des troupes et ont freiné les mouvements du public pour arrêter d’éventuelles manifestations au Cachemire.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus