La Chine prolonge la législature actuelle de Hong Kong d’au moins un an

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les législateurs chinois ont prolongé d’au moins un an le mandat du Conseil législatif de Hong Kong afin de faire face au vide laissé par le report des élections dans la ville, ont annoncé mardi les médias officiels.

Le dirigeant de Hong Kong a déclaré fin juillet que les élections locales prévues pour septembre seraient reportées car les cas de coronavirus avaient augmenté dans le centre financier international, une décision qui a exaspéré les partisans anti-Pékin et a suscité l’inquiétude des gouvernements occidentaux.

Le Conseil législatif de la ville, connu sous le nom de LegCo, continuera d’exercer ses fonctions « pendant pas moins d’un an » jusqu’à ce que le mandat du prochain conseil commence, a rapporté la chaîne de télévision publique chinoise CCTV, bien que le sort de quatre législateurs de l’opposition se soit vu interdire l’élection reste floue.

Le principal organe législatif de Pékin, le Comité permanent du Congrès national du peuple (NPCSC), avait convoqué samedi une session de quatre jours pour discuter de la prolongation du mandat de l’actuelle législature de Hong Kong, qui expirera le 30 septembre, ou de la nomination d’un nouveau «organe de transition» pour gouverner le territoire semi-autonome.

Les responsables électoraux avaient auparavant disqualifié quatre législateurs anti-Pékin, affirmant que leurs appels aux gouvernements étrangers pour qu’ils imposent des sanctions à Pékin et Hong Kong violaient la nouvelle loi sur la sécurité nationale, critiquée pour avoir érodé les libertés politiques de la ville.

Tam Yiu-Chung, l’unique représentant de Hong Kong au plus haut organe décisionnel du parlement chinois, a déclaré mardi à l’AFP que la résolution de prolonger le mandat du LegCo avait été adoptée à l’unanimité.

La résolution ne mentionnait pas, cependant, comment les 70 législateurs sortants seraient traités, y compris les quatre exclus de la candidature à une réélection le mois dernier. Le président de la LegCo, Andrew Leung, a ajouté que la disqualification des quatre législateurs s’appliquerait au prochain mandat, et non au mandat prolongé.

« Ce qui n’est pas mentionné dans la résolution est censé être géré par le gouvernement de Hong Kong », a déclaré Tam.

Il a rejeté les inquiétudes selon lesquelles la résolution permettrait techniquement à la législature de Hong Kong, qui a été dominée par les loyalistes de Pékin, de travailler en extension illimitée au lieu de remanier les membres par élection.

À Hong Kong, 42 législateurs pro-Pékin ont publié une déclaration commune soutenant la décision.

« La résolution reflète que le NPCSC a pleinement pris en compte la situation particulière actuelle à laquelle la société de Hong Kong est confrontée et a respecté l’opinion du gouvernement de Hong Kong », indique le communiqué.

Ils ont également appelé « tous les législateurs qui arrivent à rester » à coopérer et à garantir le fonctionnement efficace de la législature.

Les législateurs anti-Pékin ont cependant réaffirmé leur opposition au report des élections, accusant que le vide était « fabriqué » et que la soumission au Congrès national du peuple était « inutile », remplaçant le système constitutionnel de Hong Kong.

« Environ 4,5 millions d’électeurs ont régulièrement été privés du droit de vote. Le conseil législatif … ne sera plus autorisé par le peuple », a-t-il indiqué dans un communiqué.

Le bureau de liaison de Pékin à Hong Kong a déclaré que la décision du Comité permanent était conforme à la Constitution et à la Loi fondamentale.

Le bureau des affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil d’État a qualifié la décision d ‘ »importante et opportune », tandis que la directrice générale de Hong Kong, Carrie Lam, a déclaré que cette décision garantirait la gouvernance et les opérations régulières de la ville.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus