le dernier Premier ministre élu démocratiquement décède du coronavirus

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Sadek al-Mahdi, le dernier Premier ministre soudanais élu démocratiquement avant d’être reversé par un coup d’Etat militaire mené par Omar el-Bechir en 1989, est décédé jeudi du Covid-19, a annoncé son parti, Umma.

« Sadek al-Mahdi, chef du parti Umma, est décédé jeudi », indique un communiqué de sa formation.

Atteint du nouveau coronavirus, il était hospitalisé aux Emirats arabes unis.

Le gouvernement a décrété trois jours de deuil national.

Agé de 84 ans, il était le petit-fils d’Abdel Rahman al-Mahdi, fondateur du parti Umma, et l’arrière-petit-fils de Mohammad Ahmad, qui avait dirigé la révolte de 1881 à 1885 contre la domination anglo-égyptienne.

Sadek al-Mahdi avait été Premier ministre du Soudan à deux reprises: en 1966-1967, puis une seconde fois entre 1986 et le 30 juin 1989. Cette seconde fois, il a été élu par le Parlement.

Omar el-Béchir et 27 autres accusés sont actuellement jugés pour ce coup d’Etat. L’ex-autocrate risque la peine de mort.

Depuis le début de la pandémie, 16.649 cas de Covid ont été officiellement recensés au Soudan, entraînant la mort de 1.210 personnes.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus