le Racing 92 profite du retard à l’allumage de Bayonne

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Racing 92, avec le retour de ses internationaux Camille Chat, Virimi Vakatawa et Bernard La Roux, a dominé une équipe bayonnaise (43-17) très remaniée et lente au démarrage, dimanche à Nanterre lors de la 10e journée de Top 14.

Grâce à ce succès bonifié, le club francilien remonte provisoirement à la quatrième place à six longueurs du leader, La Rochelle, mais avec un match en moins.

Les hommes de Laurent Travers ont inscrit sept essais, dont un triplé de Donovan Taofifenua. Le jeune ailier de 21 ans a poussé les réacteurs à fond sur son côté gauche avant de filer vers Marcoussis et les Bleus, pour préparer la finale de Coupe d’automne des nations face à l’Angleterre (6 décembre à Londres).

Dès la fin de la première période, la rencontre a allègrement basculé du côté des Racingmen. Ils avaient déjà marqué quatre essais contre un seulement pour l’Aviron bayonnais qui a ramé pour rentrer dans la partie, décalée d’une heure en raison d’un problème de transport.

Est-ce le retard de leur vol qui a perturbé les Basques? Ou sont-ce les nombreux changements opérés par rapport à leur succès contre Toulon (35-29)?

L’entraîneur Yannick Bru a effectué douze rotations dans son XV, laissant au repos plusieurs cadres, comme son buteur Gaëtan Germain et l’un de ses meilleurs marqueurs d’essais Joe Ravouvou. Et cela s’est vu sur la pelouse synthétique de l’Arena!

Les Basques ont toutefois réagi en toute fin de première période par Arthur Duhau, à la réception dans l’en-but d’un coup de pied croisé de son ouvreur Manuel Ordas. Il ont bien mieux résisté au Racing 92 en seconde période, même en infériorité numérique après un carton jaune pour Izaia Perese.

Mais les Racingmen ont enfoncé le clou par l’intermédiaire de Donovan Taofifenua étrangement seul sur son couloir gauche, qui a aplati deux fois en seconde période. Et par l’Australien Kurtley Beale.

L’arrière Aymeric Luc a réduit le score entre temps, inscrivant son cinquième essai de la saison. Mais l’écart était déjà trop grand.

Le Racing 92 signe sa quatrième victoire en six matches – dont deux défaites avec bonus – depuis fin octobre et le début de la période internationale.

Un bon bilan alors que le club francilien a dû composer sans de nombreux internationaux. Onze ont été mis à contribution pour le XV de France, matches et préparation confondus.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus