Sampaoli prend ses fonctions à l’OM après la gifle en Coupe

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le nouvel entraîneur marseillais Jorge Sampaoli prend lundi ses fonctions à l’OM avec au menu une première rencontre avec ses joueurs, a-t-on appris auprès du club, au lendemain de la cuisante défaite subie contre les amateurs de Canet-en-Roussillon en Coupe de France (2-1).

L’Argentin doit rencontrer les joueurs marseillais lundi après-midi sous réserve d’un test PCR négatif, a-t-on précisé au sein du club. Le technicien, arrivé du Brésil mardi dernier, était depuis placé en septaine pour écarter toute contamination au Covid-19.

Aucune précision sur la teneur de la « rencontre » entre le nouvel entraîneur et ses joueurs –discussions, décrassage, entraînement– n’a été donnée par le club, qui doit affronter mercredi Rennes pour un match en retard de Ligue 1 au Vélodrome (19h00).

Après un mois de février plombé par une succession de crises (envahissement de la Commanderie, mise à pied d’André Villas-Boas, changement de président, visite express du propriétaire Frank McCourt), la première prise de contact entre les Marseillais et leur nouvel entraîneur survient dans un contexte encore assombri par la piteuse élimination subie dimanche en 16es de finale de Coupe de France face au Canet-en-Roussillon (National 2, quatrième division).

Pour la dernière rencontre de l’intérimaire Nasser Larguet sur le banc, les Olympiens sont tombés bien bas et ont laissé filer une compétition qui aurait pu leur offrir une qualification européenne en fin de saison, laissant entrevoir à l’explosif Sampaoli l’ampleur de la tâche qui l’attend.

Resté à Marseille devant un écran de télévision, l’Argentin a dû mesurer la quantité de travail et les trésors de psychologie qu’il lui faudra déployer dès lundi pour remettre dans le sens de la marche cette équipe.

Ce nouvel échec embarrassant plombe encore davantage la saison de l’OM, déjà éliminé sans gloire dès la phase de poules de Ligue des champions cet automne, et qui n’a plus que la Ligue 1 (8e) pour espérer accrocher une place européenne au printemps.

En coulisses, les bouleversements se sont poursuivis au cours des derniers jours, avec la mise à pied de Thierry Aldebert, ancien responsable de la sécurité devenu chargé de l’exploitation du stade, révélée vendredi par L’Equipe, ou l’incertitude autour de l’avenir d’Hugues Ouvrard, « Head of Football » nommé par Jacques-Henri Eyraud et honni par les supporters.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus