le Racing 92 soigne ses maux en surclassant Clermont

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Avec une attaque de feu et le retour de blessés, le Racing 92 s’est refait une santé en corrigeant Clermont (45-19) et a mis fin à une série de quatre défaites en Top 14, vendredi à l’Arena de Nanterre lors de la 23e journée.

Après ce succès bonifié (6 essais à 1), leur premier en championnat depuis le 19 février, les hommes de Laurent Travers chipent la troisième place à l’équipe auvergnate.

Les Jaunards, vaincus trois fois en quatre matches toutes compétitions confondues, voient leurs chances d’accéder directement aux demi-finales se réduire nettement.

Les Racingmen, piqués au vif par leur président Jacky Lorenzetti dans la presse après la défaite dans le derby francilien face au Stade français (35-29), ont retrouvé du tonus dans leur salle, transformée depuis lundi en vaccinodrome anti-Covid.

Mais c’est plus simple quand des cadres, blessés, sont de retour. Les Racingmen retrouvaient leur leader de touche Baptiste Chouzenoux, l’ailier argentin Juan Imhoff et Virimi Vakatawa. Le trois-quarts centre était pour la première fois associé à Gaël Fickou, transfuge du Stade français, son habituel compère en équipe de France.

Avec l’Australien Kurtley Beale à l’arrière et Teddy Thomas sur l’aile droite, l’attaque francilienne a fait le show en inscrivant trois essais en dix minutes. Beale a signé un doublé sur deux offrandes de Thomas et ce dernier a aplati le troisième en s’échappant dans son couloir après une passe sautée de Vakatawa.

Les Auvergnats sont restés à portée grâce à un essai en force du pilier Peni Ravai et la botte du demi de mêlée Morgan Parra. Mais le talonneur Kevin Le Guen a conclu le quatrième essai francilien, juste avant la pause, dans lequel Thomas était, encore, impliqué.

Pas rassasié, le Racing 92 a enfoncé le clou dès le retour des vestiaires avec Fickou, auteur de son premier essai sous ses nouvelles couleurs. L’ailier Donovan Taofifenua, entré en cours de jeu, a apporté sa pierre à l’édifice en profitant des trous d’air clermontois.

Solides en défense, les Ciel et Blanc n’ont pas concédé le moindre point en seconde période pour s’offrir une troisième victoire en trois matches cette saison devant les Jaunards, en comptant la Coupe d’Europe.

Depuis 2018, les Auvergnats n’ont remporté qu’une seule de leurs huit confrontations avec les Franciliens, toutes compétitions confondues, avec un nul au passage.

Le Racing 92 peut envisager la fin de la phase régulière avec optimisme, ayant un calendrier moins ardu que ses concurrents avec trois mal classés (Pau, Agen, Brive) pour finir.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus