Décès ce dimanche 18 juillet du pasteur Camerounais Tsala Essomba

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Triste nouvelle pour l’univers du pentecôtiste au Cameroun. L’on apprend à l’instant la mort du Dr Tsala Essomba. Celui-ci était le fondateur de l’église du « Temple des Nations ».

Selon plusieurs fidèles de cette église, l’homme de Dieu est mort au petit matin de ce dimanche 18 juillet 2021, à la clinique du Jourdain. Ceci des suites d’un AVC.

Depuis l’annonce de son décès, des camerounais rendent un hommage à celui-ci. Cela est vrai avec le journaliste Ruben Malick qui croit que le Cameroun perd un grand orateur.

« J’apprends à l’instant le décès du Pasteur Tsala Essomba…un brillant orateur que j’ai eu le privilège de connaître. Nous ne partagions pas les mêmes convictions au point de vue religieux, mais avec lui, j’aimais bien épiloguer. Amoureux des cultures étrangères et passionné du Nigeria. Il vénérait presque le Pasteur nigérian David Oyédépo et quelques fois je lui faisais des railleries », a publié le journaliste.

Promoteur du ministère religieux   » Va et Raconte « , et de la radio urbaine Fréquence Vie, le pasteur Martin Tsala Essomba était surtout très connu, médiatique de  certaines pratiques que d’aucuns jugeaient mercantilistes et trop peu correctes par rapport à la Bonne nouvelle de  l’Évangile. Il lui était notamment reproché de spolier les fidèles par la vente d’une eau dite bénite, et dont il leur vendait 1,5 litre à 4 000, voir  5000  francs  CFA. Cette eau qu’il disait avoir  sanctifiée et bénie, devait alors épargner son acquéreur de toute attaque démoniaque ou mauvais sort.

Martin Tsala Essomba était aussi accusé d’escroquerie  et de mise en scène par de nombreux fidèles. La chronique raconte que le pasteur se serait alors associé la popularité et l’aura de la chanteuse de bikutsi  K-Tino, afin que cette dernière lui attirât beaucoup de fidèles au sein de son ministère. Un deal qui se serait alors soldé par des éclats de voix, pour  une facture de plusieurs millions francs CFA non réglée entièrement par le promoteur du ministère Va et Raconte.

La dépouille mortelle du pasteur Martin Tsala Essomba a été gardée au funérarium de l’hôpital gyneco-obstetrique et pédiatrique de Ngousso à Yaoundé. Le programme des obsèques reste attendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available