Accusé d’être au centre de l’attaque du Capitole, il prédit une «guerre civile», Stewart Rhodes reste en prison

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le fondateur du groupe d’extrême droite Oath Keepers, Stewart Rhodes, le 11 février 2019 à un meeting de Donald Trump à El Paso, au Texas. (Nicholas Kamm/AFP)

Le fondateur du groupe radical des « Oath Keepers » a été arrêté ce jeudi. La justice américaine vient d’ordonner son maintien en détention. Cet homme de 56 ans est accusé d’être au centre de l’attaque du Capitole. « On ne pourra pas s’en sortir sans une guerre civile », a-t-il assuré à ses partisans en novembre dernier. Qui est Stewart Rhodes ?

Stewart Rhodes, inculpé de « sédition » pour son rôle dans l’attaque sur le Capitole, illustre le glissement de l’extrême droite américaine, passée de l’opposition au gouvernement fédéral à la défense farouche et en armes de Donald Trump.

CLIQUER ICI POUR LIRE LA SUITE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available