Des pompiers français affrontent la police pour protester contre les conditions de travail

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

PARIS, FRANCE —
Des milliers de pompiers français sont descendus mardi dans les rues de Paris pour protester pyrotechniquement pour exiger de meilleures conditions de travail, allumer des torches et même allumer leurs vestes ignifuges.

La manifestation des pompiers, qui en France répondent également aux appels d'urgence généraux, a été la dernière à frapper Paris ces dernières semaines alors que les syndicats luttent contre les réformes controversées des retraites gouvernementales.

Il y a eu des affrontements avec les forces de sécurité lorsque certains pompiers ont lancé des projectiles et la police a riposté avec des gaz lacrymogènes.

Les pompiers veulent une prime salariale spéciale qui reconnaisse les risques de leur travail pour être aligné avec celui de la police, les effectifs maintenus et la préservation de leur système de retraite existant.

"Nous sommes le dernier maillon de la chaîne de l'aide d'urgence en France et nous sommes dépassés par les appels", a déclaré Frédéric Perrin, chef du syndicat SPASDIS-CFTC.

"Nous avons besoin de personnel et de moyens pour y répondre et aussi d'une garantie que nous pouvons nous concentrer sur nos missions principales, les interventions d'urgence, et ne pas servir de complément aux services de santé absents", a-t-il déclaré à l'AFP.

Lors de l'une des manifestations les plus accrocheuses de Paris ces derniers mois, les pompiers ont déclenché des fusées éclairantes multicolores tandis que d'autres portant des gilets de protection spéciaux se sont mis le feu.

Casques de sport et équipement de protection, les pompiers ont marché de la place de la République à la place de la Nation, grimpant sur leurs statues centrales et allumant leurs fusées éclairantes.

Certains manifestants ont bloqué le périphérique principal de Paris mais ont été dispersés, a annoncé la police parisienne sur Twitter. Deux personnes ont été arrêtées.

La France est prise par les protestations et les grèves depuis début décembre sur les plans controversés de réforme des retraites du président Emmanuel Macron.

Les pires grèves du réseau de transports en commun de Paris ont maintenant disparu, mais les syndicats extrémistes ont juré de ne pas céder.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available