L'assouplissement du verrouillage pose la question: qui est la famille en Italie?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

ROME —
Lorsque le Premier ministre italien Giuseppe Conte a déclaré que le gouvernement assouplirait certaines parties d'un verrouillage à l'échelle nationale, les résidents entrent dans une huitième semaine de confinement à domicile pour empêcher la colombe du coronavirus de leurs dictionnaires.

Conte a annoncé qu'à partir du 4 mai, les personnes en Italie seront autorisées à voyager dans leur région d'origine pour des visites avec "congiunti", un mot italien formel qui peut signifier soit des parents, des relations ou des parents. Dans le cadre du verrouillage, les Italiens n'ont pu quitter leur domicile que pour des emplois essentiels ou des tâches vitales telles que l'épicerie.

Les citoyens enfermés dans le pays ont donc demandé des éclaircissements. Quels parents? Quelle relation? Un cousin au deuxième degré compterait-il comme parent? Un beau-frère? La liberté supplémentaire annoncée par le premier ministre dimanche soir semblait reposer sur un nom maladroit et au son archaïque.

La définition correcte est plus que pédante en Italie, un pays où le concept généreux de famille englobe des clans étendus liés par le sang ou le mariage. Quelle que soit l'intention du gouvernement, «congiunti» ferait partie de ce qui rassemble une grande partie de la vie italienne.

Le lendemain, Conte a cherché à dissiper la confusion. Au lieu de cela, il en a créé plus. Le premier ministre a admis que «congiunti» est une «formule large et générique». Ce qu'il voulait dire, a-t-il dit, était que les Italiens pouvaient rendre visite à «des parents et à ceux avec qui ils entretiennent des relations d'affection stables».

Parrains? Amoureux de longue date? Des couples fiancés depuis des années mais sans fixer de date de mariage, comme c'est souvent le cas en Italie?

Une émission télévisée diffusée tôt le matin à la radio d'État a tenté d'analyser ce que signifient les liens d'affection "stable" ou "stable". Les appels et les SMS ont afflué.

Un invité, un avocat spécialisé dans le droit du mariage, a déclaré n'avoir rencontré des couples ensemble que pendant une semaine avec des relations plus stables que certains conjoints mariés depuis des années.

En ce qui concerne la question des régions d'origine, l'animateur de l'émission a évoqué la possibilité que quelqu'un qui vivait, par exemple, dans l'est de la Sicile, puisse parcourir des centaines de kilomètres (miles) à travers l'île pour voir des parents, mais ne pourrait pas rendre visite à un être cher. un à quelques kilomètres de là en Calabre, une région différente à travers le détroit de Messine.

Pour Bianca Amodeo, 17 ans, le scénario hypothétique de cet hôte est une réalité douloureuse. Son petit ami de 1 an et demi – pour de nombreux adolescents, ce qui équivaut à un lien d'affection extrêmement stable – vit non loin mesuré en kilomètres mais juste à travers la frontière de la région des Marches dans la région des Abruzzes.

Approfondir l'angoisse de l'adolescent: Bianca a des amis avec des petits amis qui vivent plus loin mais dans la même région, et ils ont hâte de revoir leurs amoureux la semaine prochaine.

Dit la mère de la jeune fille, Olga Anastasi, avant de passer le téléphone à sa fille: "Il y a un profond sentiment d'injustice."

"Quand un carabinier (policier) s'arrête pour vous demander où vous allez, peut-il déterminer ce qu'est une relation stable?" s'est demandé Anastasi, un avocat qui s'occupe des questions de divorce et de la jeunesse.

Certains voient une inégalité plus grave dans la politique du gouvernement. Les mariages homosexuels ne sont pas légaux en Italie, de sorte que les défenseurs des droits civils craignent que les couples de même sexe et leurs enfants ne soient exclus de la catégorie des "affections stables".

Lorsque les Italiens détermineront enfin qui ils peuvent visiter, ils devront trouver comment exprimer leur affection à leur arrivée. La nouvelle mesure oblige tous à porter des masques et à rester à une distance sécuritaire lors de la visite.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus