Les fonds américains constituent 60% du budget de l’OMS

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
4j8_u7MKqQJ813xuTya-bf

Les fonds américains constituent 60% du budget de l’Organisation panaméricaine de la santé, et l’arrêt de ce financement se répercutera gravement sur l’interaction entre ses membres, selon sa directrice.

L’arrêt du financement américain entraînera une réduction significative du nombre des opérations réalisées par l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS/OMS), prévient sa directrice Carissa F. Etienne.

«Pendant une longue période, les États-Unis ont été le premier donateur financier de l’OPS/OMS et un partenaire important. À l’heure actuelle, 60% de notre budget proviennent des États-Unis. En cas d’arrêt de financement américain, l’interaction technique entre les pays membres sera considérablement réduite», a déclaré Mme Etienne lors d’un point presse retransmis sur la page Facebook de l’organisation.

Les fonds US redirigés «vers d’autres besoins urgents»

Auparavant, Donald Trump avait annoncé la fin de la relation entre son pays et l’OMS, cette dernière ayant «échoué à faire les réformes nécessaires et requises». Selon le locataire de la Maison-Blanche, les États-Unis vont rediriger les fonds destinés à l’OMS «vers d’autres besoins de santé publique urgents et mondiaux qui le méritent».

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, le Président états-unien a à plusieurs reprises accusé l’OMS de se montrer trop indulgente avec la Chine.

Le directeur général de l’Organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a pour sa part assuré vouloir continuer à travailler avec les États-Unis malgré l’arrêt du financement, saluant «les contributions et la générosité du gouvernement et du peuple américains au profit de la santé mondiale».

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus