«Une centaine de filles violées en Éthiopie» pendant la pandémie

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les autorités éthiopiennes ont déclaré que plus de 100 filles avaient été violées et traitées dans la capitale, Addis-Abeba, depuis le début de la pandémie de Covid-19, a rapporté la chaîne privée Walta TV.

Le chef du bureau des affaires des femmes et des enfants d’Addis-Abeba, Almaz Abraham, a déclaré que les violences sexuelles étaient en augmentation alors que les écoles avaient été fermées pour empêcher la propagation de la pandémie de coronavirus.

«Cent et une filles ont été violées au cours des deux derniers mois après le déclenchement de la pandémie de Covid-19. Le problème est que, contrairement à l’ouverture des écoles, les attaques ne sont pas révélées tant que les filles ne sont pas enceintes. , il y aurait des chances de l’empêcher d’atteindre ce stade si les filles allaient à l’école « , a-t-elle déclaré.

« Les hommes qui avaient l’habitude de pratiquer des habitudes différentes en dehors de leurs maisons les font maintenant à leurs enfants lorsqu’ils restent à la maison », a-t-elle ajouté.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus