Le Brésil cesse de publier le bilan des décès dus aux coronavirus après que les décès ont dépassé l’Italie

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les autorités brésiliennes ont cessé de publier le nombre total de cas de coronavirus après que le pays a dépassé l’Italie avec un bilan des morts qui est maintenant le troisième plus grand au monde.

Le président de droite Jair Bolsonaro, qui minimise les dangers du nouveau coranavirus depuis le début de la pandémie, a confirmé un changement dans les chiffres du ministère de la Santé après que le site Web soit passé à ne publier que de nouveaux chiffres quotidiens ce week-end.

Bolsonaro a rejeté le coronavirus comme une « grippe bénigne » et minimisé la nécessité de restrictions, craignant qu’un verrouillage ne nuise à l’économie du pays.

Vendredi, il a menacé de mettre fin à l’adhésion du Brésil à l’Organisation mondiale de la santé, l’accusant de parti pris idéologique.

Le bureau du procureur du pays indique qu’il a maintenant ouvert une enquête sur cette affaire et a demandé au ministre de la Santé par intérim, le général Eduardo Pazuello, d’expliquer le changement dans les 72 heures.

La semaine dernière, le gouvernement avait déjà commencé à publier des chiffres à 22 heures au lieu de 19 heures, ce qui signifie qu’ils ne sont arrivés qu’après la fin du programme d’information le plus regardé du Brésil. « C’est fini avec la couverture du Jornal Nacional », avait déclaré Bolsonaro.

Des experts de la santé, des parlementaires et des avocats ont vivement critiqué les mesures prises par le gouvernement pour masquer l’impact de l’épidémie au Brésil.

« La manipulation des statistiques est une manœuvre des régimes totalitaires », a écrit Gilmar Mendes, un juge de la Cour suprême, sur Twitter.

Le Brésil est l’un des pays les plus touchés au monde par la pandémie, et au moins 36 000 personnes y sont décédées du COVID-19 alors qu’environ 673 000 ont été testées positives pour le virus, le deuxième plus grand nombre au monde, selon les chiffres de l’Université Johns Hopkins le dimanche.

Après des jours de publication de chiffres record, le bilan des morts au Brésil a dépassé vendredi celui de l’Italie, ne le plaçant que derrière la Grande-Bretagne et les États-Unis. Le ministère de la Santé souhaite maintenant que les données du pays soient recomptées.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus