La maternité afghane rouvre après une attaque meurtrière

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les autorités afghanes ont officiellement rouvert un hôpital de Kaboul et sa maternité mercredi, des semaines après que l’établissement a été gravement endommagé par des bandits armés qui ont tué 25 personnes, dont de nouvelles mères.

Trois hommes armés avaient pris d’assaut l’hôpital Dasht-e-Barchi dans l’ouest de Kaboul le 12 mai dans une attaque effrontée qui a déclenché l’indignation internationale et horrifié une nation déjà déchirée par des décennies de guerre.

Les hommes armés se sont concentrés en grande partie sur la maternité, qui était à l’époque dirigée par une association caritative internationale Médecins sans frontières (MSF), et le groupe a déclaré que les agresseurs avaient « systématiquement » tué 16 mères au cours de l’agression de plusieurs heures.

Le mois dernier, MSF s’est retirée de l’hôpital en raison de craintes persistantes pour la sécurité, les autorités ne sachant toujours pas qui était derrière l’attaque.

« Aujourd’hui, avec l’aide de nos collègues du ministère de la Santé publique et la coopération de MSF, nous avons réussi à mettre en service cet hôpital en utilisant nos ressources existantes », a déclaré le ministre de la Santé Ahmad Jawad Osmani lors de la cérémonie de réouverture.

Osmani a déclaré qu’environ 40 médecins, infirmières, sages-femmes et agents de santé d’autres hôpitaux ont été déployés à Dasht-e-Barchi pour fournir des services aux patients.

Le directeur de l’hôpital, Attiqullah Qaati, a déclaré que la maternité avait repris ses activités à partir de mercredi avec du matériel pour la salle fourni par MSF.

Aucun groupe n’a revendiqué l’attaque, mais le président Ashraf Ghani a blâmé les talibans et Daech.

L’hôpital se trouve dans un quartier pauvre dominé par la communauté minoritaire chiite Hazara qui, par le passé, a été attaquée par des militants des deux groupes.

MSF a déclaré que l’installation était l’un de ses plus grands projets dans le monde et qu’elle avait supervisé près de 16 000 livraisons l’année dernière.

Plus de 70 travailleurs et patients admis dans les programmes de soins de santé de MSF ont été tués en Afghanistan depuis 2004.

En octobre 2015, un hôpital MSF dans la province septentrionale de Kunduz a été détruit par une frappe aérienne américaine, faisant 42 morts.

Osmani a déclaré que 14 agents de santé avaient été tués dans des « attaques terroristes » contre des centres de santé afghans au cours des six derniers mois.

Le mois dernier, la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan a blâmé les talibans et les forces afghanes pour une dizaine d’actes de violence contre des établissements de santé sur une période de 10 semaines jusqu’au 23 mai.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available