Décès de Michel Piccoli, star de l’art français à 94 ans

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

L’acteur français Michel Piccoli, une star de cinéma prolifique qui est apparu dans des films emblématiques de réalisateurs tels que Luis Bunuel – y compris dans son film Lauréat des Oscars « Le charme discret de la bourgeoisie » – et Jean-Luc Godard, est décédé à 94 ans.

Sa famille a confirmé lundi aux médias français qu’il est décédé la semaine dernière, mais ils n’ont pas donné de cause de décès.

Bien que moins célèbre dans le monde anglophone, en Europe continentale et dans sa France natale, Piccoli, né à Paris, était un pilier du cinéma d’art et d’essai.

Au début de sa carrière dans les années 40, il a continué à faire plus de 170 films, jusqu’à la fin des années 80.

Son apparence la plus mémorable est venue sans doute lors de la Nouvelle Vague française – avec Brigitte Bardot dans le chef-d’œuvre de Godard en 1963 «Contempt», avec son chapeau noir et ses sourcils touffus.

Mais les performances de Piccoli pour les réalisateurs les plus emblématiques d’Europe resteront également dans les mémoires, notamment pour le français Jean Renoir, Jacques Rivette et Jean-Pierre Melville, le britannique Alfred Hitchcock et l’espagnol Bunuel. Pour le réalisateur espagnol, Piccioli a joué aux côtés de Catherine Deneuve dans le chef-d’œuvre de 1967 « Belle de Jour » et en 1972 « Le charme discret de la bourgeoisie », qui a remporté le prix du meilleur film étranger aux Oscars en 1973.


L’acteur français Michel Piccoli pose alors qu’il assiste à l’actualité télévisée sur la chaîne française TF1 à Paris, le 25 juin 1983. (Photo AFP)

Bien qu’il ait joué dans le thriller d’espionnage de langue anglaise de 1969 d’Hitchcock, «Topaz», la carrière de Piccoli à Hollywood n’a pas décollé.

En Europe, Piccoli a remporté de nombreuses distinctions, dont le meilleur acteur à Cannes en 1980 pour «A Leap In The Dark» de Marco Bellochio et un ours d’argent au Festival du film de Berlin en 1982 pour «Strange Affair» de Pierre Granier-Deferre.

Le dernier rôle majeur de l’acteur a été dans «We Have a Pope» de Nanni Moretti en 2011, qui a été présenté en compétition au Festival de Cannes.

Piccoli s’est marié trois fois avec Éléonore Hirt, la chanteuse Juliette Greco et enfin avec Ludivine Clerc. Il avait une fille de son premier mariage, Anne-Cordélia. Piccoli est resté avec Clerc, qu’il a épousé en 1978, jusqu’à sa mort.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available