Laminute.info: site d'actualité générale

Seuls 40% des migrants invités à quitter l’UE le font, selon les statistiques

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Moins de 40% des sans-papiers à qui l’on dit de quitter les pays de l’UE le font effectivement, ont déclaré mardi les auditeurs, accusant un manque de coopération avec leur pays d’origine.

«Comment gérer au mieux la migration est une question urgente pour l’UE et ses États membres», a averti Leo Brincat de la Cour des comptes européenne, qui a lancé une enquête.

Chaque année depuis 2008, environ un demi-million de ressortissants étrangers dont les demandes d’asile ou de résidence ont été refusées sont condamnés à quitter le bloc de 27 membres.

Mais seuls 38% le font, laissant les autres dans les limbes juridiques et faisant pression sur Bruxelles pour qu’elle propose un plan visant à mieux coordonner la politique de migration et d’asile.

La Commission européenne devrait présenter son dernier plan en septembre, après avoir longtemps été entravée par un désaccord entre les États membres sur la manière de partager la responsabilité des arrivées.

Mais l’audit met également en évidence des difficultés dans les relations avec les pays en dehors du bloc, dont beaucoup sont réticents à aider les membres de l’UE à rapatrier les migrants potentiels rejetés.

La Cour rendra compte l’année prochaine pour savoir si Bruxelles obtient une valeur pour les 64 millions d’euros (75 millions de dollars) qu’elle consacre à 60 projets « liés à la réadmission et à la réintégration des migrants en situation irrégulière ».

Il se concentrera sur les liens avec les pays, à l’exception de la Syrie, qui abritaient le plus de migrants irréguliers: Afghanistan, Maroc, Pakistan, Irak, Algérie, Nigéria, Tunisie, Inde, Bangladesh et Guinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus