Melbourne, en Australie, fermera le commerce de détail et la construction jusqu’à la mi-septembre pour contenir la propagation du virus

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

La deuxième plus grande ville d’Australie, Melbourne, déjà sous couvre-feu nocturne, a annoncé lundi de nouvelles restrictions sur les industries, y compris la vente au détail et la construction, alors qu’elle intensifie ses efforts désespérés pour contenir la propagation d’un coronavirus résurgent.

À partir de mercredi soir, Melbourne fermera le commerce de détail, certaines entreprises manufacturières et administratives dans le cadre d’un verrouillage de six semaines qui devrait atteindre 250 000 emplois, soit environ le nombre déjà touché.

L’État de Victoria a déclaré dimanche « l’état d’urgence » en raison d’une forte augmentation des transmissions communautaires.

L’Australie a mieux fait que de nombreux pays, avec 18361 cas de coronavirus et 221 décès, mais risque désormais de perdre le contrôle du virus dans l’État de Victoria, qui a imposé les restrictions de mouvement les plus strictes du pays à ce jour.

Les États voisins de la Nouvelle-Galles du Sud et de l’Australie du Sud ont également renforcé leurs précautions.

« Aussi déchirant que cela puisse être de fermer des lieux de travail … c’est ce que nous devons faire pour arrêter la propagation de ce virus extrêmement infectieux », a déclaré le premier ministre de l’État de Victoria, Daniel Andrews, lors d’une conférence de presse.

« Sinon, nous ne serons pas dans six semaines de restrictions, nous serons dans un relais de six mois. »

La production des usines de viande sera réduite d’un tiers et les travailleurs seront équipés de vêtements de protection, tandis que les activités de construction seront également réduites.

Les supermarchés resteront ouverts ainsi que les services de plats à emporter et de livraison dans les restaurants, mais de nombreux autres points de vente fermeront.

Andrews a annoncé des paiements de 5 000 dollars australiens (3 570 $) pour les entreprises concernées et a signalé mardi d’autres annonces concernant les sanctions, les sanctions et l’éducation. Les écoles passeront à l’apprentissage à distance à partir de mercredi.

« C’est une journée très difficile, et il y en a beaucoup d’autres à venir avant de passer de l’autre côté », a déclaré Andrews.

Les restrictions annoncées dimanche incluent un couvre-feu de 20 heures à 5 heures du matin qui sera en vigueur pendant six semaines, empêchant les près de 5 millions de personnes de la ville de quitter leurs maisons sauf pour travailler ou pour recevoir ou donner des soins.

« C’est dévastateur … personne ne voulait que cela arrive », a déclaré le trésorier Josh Frydenberg à la télévision Nine News.

« Il n’y a qu’une seule issue et c’est d’endiguer la vague de nouveaux cas. C’est un grand coup de pied dans les tripes de milliers de petites entreprises dans tout l’État », at-il ajouté.

Victoria représente environ un quart de l’économie nationale.

L’État a signalé 429 nouveaux cas lundi, contre 671 nouvelles infections dimanche, mais 13 décès supplémentaires représentaient le deuxième nombre de décès quotidien le plus élevé.

Peurs de propagation

En vue de la rapidité avec laquelle le virus a balayé Victoria, les États limitrophes ont annoncé de nouvelles mesures de précaution.

La Nouvelle-Galles du Sud, qui a enregistré 13 nouvelles infections pendant la nuit, a fortement recommandé l’utilisation de masques dans tous les lieux intérieurs, tandis que l’Australie du Sud, avec deux nouveaux cas, a réduit les rassemblements à l’intérieur de la maison à 10 personnes sur 50, et a déclaré que seules les personnes assises sur les lieux le pouvaient être servi de l’alcool.

« Nous sommes très préoccupés par le semis », a déclaré le Premier ministre australien du Sud Steven Marshall aux médias.

« Nous mettons en place ces restrictions de manière proactive pour éviter le genre de situation que nous connaissons à Victoria. »

L’épidémie victorienne a anéanti les espoirs de l’Australie d’un rebond économique rapide après la première récession du pays en près de trois décennies.

La flambée de nouveaux cas verra également une bulle de voyage Australie-Nouvelle-Zélande retardée indéfiniment, a déclaré la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Arden.

«Une partie de nos critères est que partout où nous voyageons sans quarantaine, ils doivent être libres de toute transmission communautaire pendant une période de 28 jours», a-t-elle déclaré au réseau néo-zélandais Three.

« Cela va prendre beaucoup de temps pour l’Australie … alors ce sera en veilleuse pendant un certain temps. »

Les deux pays avaient précédemment déclaré que les voyages internationaux entre les deux pourraient reprendre dès septembre.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus