La Turquie soutient le Liban après l’explosion de Beyrouth

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le président Recep Tayyip Erdoğan et un certain nombre de hauts responsables turcs ont exprimé leur tristesse mardi soir après qu’une explosion massive a secoué la capitale libanaise Beyrouth, rasant un bâtiment de trois étages et faisant de nombreux blessés.

L’explosion s’est produite lorsqu’un entrepôt stockant des matières explosives a pris feu, bien que les causes exactes restent inconnues.

Lors d’un appel téléphonique, Erdoğan a présenté ses condoléances à son homologue Michel Aoun, ainsi qu’au peuple libanais, a déclaré la Direction des communications turque dans un communiqué.

Erdoğan a déclaré que la Turquie serait aux côtés du Liban et était prête à fournir une aide humanitaire, en particulier en termes de soins de santé, au peuple libanais.

Il a également publié un message en arabe sur Twitter.

« J’offre mes condoléances aux proches de ceux qui ont perdu la vie dans l’explosion du port de Beyrouth et je prie qu’Allah leur donne patience et endurance », a déclaré Erdoğan.

« Je souhaite une guérison immédiate aux blessés. Nous serons toujours aux côtés du Liban et de nos frères libanais », a-t-il ajouté.

Suite à l’incident, une série de hauts responsables turcs ont également exprimé leurs condoléances et promis leur soutien au Liban.

Le premier responsable de l’État à s’être adressé à la catastrophe a été le vice-président Fuat Oktay, qui a présenté ses condoléances au peuple libanais, ajoutant qu’Ankara était prête à apporter son aide pour tout ce qui était nécessaire.

Dans un tweet, le ministre des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, a souhaité grâce aux victimes de l’explosion.

« Condoléances au peuple fraternel et amical du #Liban. En espérant qu’il n’y aura plus de pertes. Prêt à aider nos frères et sœurs libanais de quelque manière que ce soit », a déclaré Çavuşoğlu à propos des explosions.

Une déclaration similaire est également venue d’Ömer Çelik, porte-parole du parti au pouvoir pour la justice et le développement (AK Party), qui a déclaré qu’il soutiendrait la population de Beyrouth en cette période difficile.

Le ministre de la Justice, Abdulhamit Gül, a également déclaré que la Turquie se tenait aux côtés de sa nation frère du Liban et partageait sa douleur.

« Bien que la raison de l’explosion à Beyrouth n’ait pas été établie, il y a beaucoup de morts et de blessés », a déclaré le président du Parlement turc Mustafa Şentop.

Şentop a également souhaité un prompt rétablissement aux citoyens turcs blessés dans l’explosion et a ajouté que la Turquie viendrait en aide au Liban comme elle l’avait fait à d’autres pays.

Le ministre des Affaires étrangères de la République turque de Chypre du Nord (TRNC), Kudret Özersay, a également souhaité la miséricorde à ceux qui ont perdu la vie dans l’explosion et a exprimé l’espoir de ne plus perdre la vie et de voir les blessés se rétablir rapidement.

Selon les informations du ministre des Affaires étrangères Çavuşoğlu mercredi, six citoyens turcs ont été comptés parmi les centaines de blessés dans l’explosion.

Çavuşoğlu dans un tweet a déclaré que cinq citoyens turcs avaient subi des blessures mineures, tandis qu’un autre se remettait d’une opération.

« Nous sommes également en contact avec leurs familles », a-t-il ajouté.

Çavuşoğlu s’est également entretenu avec son homologue libanais Charbel Wehbe.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus