Trois membres d’une tribu amazonienne tués au Pérou lors d’une manifestation contre une entreprise pétrolière canadienne

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Au moins trois autochtones de la région amazonienne du Pérou ont été tués et 17 autres résidents et policiers blessés dans un conflit avec la compagnie énergétique canadienne PetroTal Corp., a déclaré dimanche le ministre de l’Intérieur Jorge Montoya.

PetroTal a annoncé qu’elle avait interrompu ses opérations dans son champ de production dans la région de Loreto au nord-est du Pérou, où elle extrait habituellement environ 12 000 barils de brut par jour.

L’affrontement entre les membres de la tribu locale et la police a eu lieu aux premières heures de dimanche près du champ pétrolifère après l’arrivée d’environ 70 habitants équipés de lances sur les lieux exigeant l’arrêt de la production sur le lot 95, a déclaré le ministre.

« Nous regrettons les événements qui se sont produits. Le chiffre initial que nous avons est qu’il y a trois habitants morts, en plus de 11 blessés. Du côté de la police, nous avons six blessés », a déclaré Montoya à la chaîne de télévision locale Canal N.

PetroTal a déclaré dans un communiqué que « la tentative de prise de contrôle » de ses installations a été effectuée par le même groupe de résidents qui a récemment envahi une station du pipeline Petroperu, qui a dû arrêter le pompage.

Les représentants des manifestants n’étaient pas immédiatement disponibles pour commenter les événements.

L’organisation locale de défense des droits des autochtones ORPIO a déclaré dans un communiqué que les habitants de la région demandaient l’aide des compagnies pétrolières au milieu d’une épidémie d’infections à coronavirus dans leurs communautés amazoniennes.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus