Le chef des Frères musulmans Essam el-Erian meurt dans une prison égyptienne

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Un haut dirigeant du groupe des Frères musulmans, Essam el-Erian, est décédé en prison à l’âge de 66 ans jeudi des suites d’une crise cardiaque, selon des informations locales.

El-Erian, vice-président de l’aile politique du groupe, le Parti de la liberté et de la justice, a été arrêté par les forces égyptiennes en 2013. Un tribunal égyptien a rendu son verdict définitif en septembre 2019 contre el-Erian et d’autres hauts responsables des Frères musulmans. .

L’Égypte a été témoin d’une répression sans précédent de la dissidence sous le régime du président Abdel Fattah el-Sissi depuis l’éviction de Mohammed Morsi, le premier président démocratiquement élu du pays. Morsi a été élu président en 2012 mais a été évincé lors d’un coup d’État militaire un an plus tard.

L’armée a écrasé le mouvement des Frères musulmans lors d’une répression majeure, arrêtant Morsi et de nombreux autres dirigeants du groupe, qui sont en prison et subissent plusieurs procès depuis le coup d’État. Les autorités égyptiennes ont tué des centaines de partisans des Frères musulmans et envoyé des milliers de personnes en prison pour incitation à la violence. Les militants considèrent la répression comme la pire de l’histoire moderne de l’Égypte.

La mort de Morsi alors qu’il était en détention en 2019 a suscité de vives réactions de la communauté internationale, car il était largement supposé que sa mort était le résultat de mauvais traitements plutôt que de causes naturelles.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus