1re pole pour Nakagami au GP de Teruel, Quartararo devant son rival Mir

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Japonais Takaaki Nakagami (Honda-LCR) a décroché la pole position du Grand Prix de Teruel, sa première en catégorie MotoGP, devant les Français Johann Zarco (Ducati-Avintia) et Fabio Quartararo (Yamaha-SRT), 5e et 6e des qualifications samedi.

Quartararo, mal à l’aise sur ce circuit, n’a réussi qu’une performance moyenne mais se place devant son principal rival pour le titre mondial, l’Espagnol Joan Mir (Suzuki), 12e car gêné par un mauvais choix de pneus et un drapeau jaune.

La semaine dernière, sur ce même MotorLand Aragon à Alcaniz (Espagne), le Français avait décroché la pole avant de rétrograder à la 18e place finale à cause d’un problème de pression de son pneu avant. En conséquence, il a cédé la tête du classement des pilotes à Mir pour six points.

Ce souci pneumatique a priori réglé, leurs positions de départ respectives dimanche à 13h00 offrent une chance au Niçois de limiter la casse avant de retrouver lors des deux prochaines manches un circuit –Valence– qui lui réussit mieux.

En effet, Mir juge son rythme de course « plutôt bon », quand Quartararo admet être « un peu inquiet » car il lui manque « deux à trois dixièmes (au tour) pour se battre pour le Top 5 ».

Attention aussi à un autre Espagnol, Maverick Vinales, 3e du championnat à douze longueurs du leader et six du Français. Le pilote Yamaha prendra le départ en 4e position.

– Zarco « surpris » –

L’Italien Franco Morbidelli (Yamaha-SRT) et l’Espagnol Alex Rins (Suzuki), 2e et 3e, complèteront la première ligne.

L’Italien Andrea Dovizioso, lui, fait les frais d’une Ducati en difficulté sur ce tracé. Le 4e du championnat, à quinze longueurs de Mir, ne sera que 17e sur la grille.

Un résultat qui met en valeur la performance de Zarco, parvenu à s’extraire du repêchage des qualifications pour s’installer en deuxième ligne, alors que les autres motos italiennes trustent le fond de la grille entre la 14e et la 20e position.

« J’ai été surpris de mes progrès en qualifications », reconnaît-il, après un samedi matin en dedans au niveau du chrono et perturbé par une chute. « C’est agréable de remonter ainsi. »

« Tout le monde est plus proche cette semaine donc il faudra être rapide dans la première moitié de la course pour accrocher le groupe des meilleurs et éviter les problèmes », anticipe l’Avignonnais.

En l’absence du champion en titre, l’Espagnol Marc Marquez (Honda), qui soigne une fracture à un bras, le championnat est très ouvert avec huit vainqueurs différents en dix courses (seul Quartararo a gagné plusieurs fois).

– Nakagami « fier » –

Performant en essais libres avec le 2e chrono, Nakagami, qui ne l’a encore jamais emporté depuis ses débuts dans la catégorie reine en 2018, pourrait être le 9e vainqueur cette année, pour égaler le record de gagnants de 2016.

« C’est un sentiment incroyable. Tout se passe plutôt bien jusque-là. Je suis très fier mais le plus important est demain (dimanche) », commente le Japonais, qui se sent « plutôt libre et (s’)amuse vraiment » depuis l’annonce jeudi de sa prolongation de contrat « en 2021 et au-delà » avec Honda-LCR.

Statistique remarquable, le 5e du classement des pilotes avec 29 longueurs de retard est le seul à avoir marqué des points lors de toutes les courses en 2020.

A ne pas oublier non plus l’absence, comme la semaine dernière, de l’Italien Valentino Rossi (Yamaha), testé positif au nouveau coronavirus.

En Moto2 (départ à 14h30), la pole revient pour la deuxième semaine de rang au Britannique Sam Lowes, vainqueur des deux derniers GP et 2e du championnat à deux points de l’Italien Enea Bastianini, 6e sur la grille.

En Moto3 (départ à 11h20), l’Espagnol Raul Fernandez partira comme la semaine dernière en pointe, devant le revenant italien Tony Arbolino, absent dimanche dernier car cas contact d’un malade du Covid-19.

Le GP de Teruel est sur le papier la 11e manche sur 14 en MotoGP, la 12e sur 15 en Moto2 et Moto3. Mais la détérioration de la situation sanitaire en Europe inquiète certains observateurs….

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus