La Macédoine du Nord qualifiée pour l’Euro-2020, premier grand tournoi de son histoire 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

La Macédoine du Nord s’est qualifiée pour l’Euro-2020, le premier grand tournoi de football de son histoire, grâce à sa victoire 1-0 contre la Géorgie, jeudi en finale des barrages à Tbilissi.

Dominés tout au long de la première période par une Géorgie qui était elle aussi à une marche de sa première compétition majeure, les Nord-Macédoniens ont été libérés par un but de leur joueur le plus illustre, l’attaquant de la Genoa Goran Pandev, à la 56e minute.

A 37 ans, le buteur a offert à son pays, indépendant depuis 1991, un ticket pour le groupe C de l’Euro-2020, initialement prévu en juin-juillet 2020 mais reporté d’un an en raison de la pandémie de Covid-19.

Dans une des poules les plus ouvertes de la compétition, les néophytes affronteront les Pays-Bas, l’Ukraine ainsi que l’Autriche, qui les a battus deux fois dans le groupe G des qualifications pour l’Euro.

Mais que ce fut difficile dans le huis clos géorgien! Si les deux sélections se sont rendu coup pour coup sur le plan physique, les locaux ont montré bien plus de créativité dans la construction de leurs offensives. Kvekveskiri, sur coup franc (14e) , puis Okriashvili (28e) ont été les premiers à alerter le gardien nord-macédonien.

Le N.10 de la Géorgie a récidivé à la demi-heure de jeu, d’une frappe puissante qui a frôlé la lucarne droite de Dimitrievski.

Dans l’autre camp, seul Pandev s’est signalé en première période, d’une tête détournée en corner par Loria, le portier géorgien.

Maîtres du terrain lors des 45 premières minutes, les Géorgiens auraient dû se méfier de cet avertissement.

Car dix minutes après le retour des vestiaires, Pandev ne s’est plus contenté d’une sommation: laissé seul au six mètres, le capitaine de la Macédoine du Nord a conclu victorieusement une belle combinaison, initiée par Elmas et huilée par Nestorovski.

Un coup fatal aux Géorgiens, qui ont abandonné le contrôle du match et auraient pu encaisser une défaite plus sévère, si Elmas, soudain très remuant, avait orienté sa frappe quelques centimètres plus à droite à la 67e.

Pas de quoi gâcher la joie des Rouge et Jaune, qui au coup de sifflet final ont laissé éclater leur joie en s’enlaçant. Ils ont les yeux désormais braqués vers le dimanche 13 juin. Au banquet des grands d’Europe, l’invité de dernière minute a rendez-vous avec l’Autriche.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus