Les scientifiques précisent la durée de l’immunité contre le Covid-19

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
jet7kitduekmgeehhg2i.jpg

Les personnes ayant guéri du Covid-19 gardent des anticorps pendant au moins huit mois après leur convalescence, selon les résultats d’une nouvelle étude consacrée à la réponse immunitaire à cette maladie, prépubliée sur le site bioRxiv.

L’immunité face au Covid-19 peut durer huit mois voire plus après la première infection, affirment les experts de l’Institut d’immunologie La Jolla, en Californie, dans leur étude prépubliée sur le site bioRxiv.

Les chercheurs ont effectué plusieurs prélèvements de sang chez 185 personnes, âgées de 19 à 81 ans, qui avaient contracté le Covid-19 au début de la pandémie. Ils ont analysé quatre composants du système immunitaire: les anticorps, les cellules B, qui peuvent produire plus d’anticorps au besoin, et deux types de cellules T.

Il s’est avéré que les anticorps persistent, affichant une légère baisse, même six à huit mois après l’infection. Dans le même temps, la désintégration des cellules T est très lente, alors que le nombre de cellules B a même augmenté.

Le corps capable de reconnaître le Covid-19 pendant des années

Les cellules B conserveront la mémoire immunitaire et permettront au corps de reconnaître le Covid-19 pendant plusieurs années, même lorsque les anticorps ne seront plus détectés dans le sang des patients, affirment les chercheurs.

«Cette mémoire immunitaire permettrait probablement à beaucoup de gens d’éviter l’hospitalisation ou de tomber gravement malade pendant de longues années», a déclaré Shane Crotty, virologue à l’Institut d’immunologie La Jolla et l’un des co-auteurs de l’étude citée par le New York Times.
Il s’agirait de la première recherche qui a permis d’évaluer la réponse immunitaire d’une manière aussi complète. Cette étude, qui n’a pas encore été évaluée par des pairs, concorde avec une autre découverte récente: les survivants du SRAS, causé par un autre coronavirus, sont toujours porteurs de certaines cellules immunitaires essentielles 17 ans après leur guérison, précise le New York Times.

Auparavant, des immunologistes des États-Unis et du Canada avaient estimé que l’organisme produisait des anticorps spécifiques pendant au moins trois mois après l’infection au Covid-19.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus