Lille contre l’AC Milan, le prédateur et la bête blessée

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Vainqueur 3-0 à San Siro début novembre, Lille fait désormais figure d’ogre en Ligue Europa. Et jeudi (18h55) les Dogues rêvent de croquer à nouveau l’AC Milan, revanchard malgré l’absence d’Ibrahimovic, blessé, pour rejoindre les 16e de finale.

Premier de la poule H depuis sa démonstration en Italie, le Losc possède en effet une longueur d’avance sur les Milanais et quatre sur le Sparta Prague, qu’il recevra la semaine prochaine: l’équipe de Christophe Galtier sera assurée de sa qualification en cas de succès au Stade Pierre-Mauroy.

Les Nordistes en sont bien conscients et la large victoire (4-0) contre Lorient dimanche en Ligue 1, alors qu’ils restaient sur une défaite et deux nuls en championnat, a revigoré un effectif qui commençait à souffrir de l’enchaînement des matches.

« Vous n’êtes jamais favoris quand vous êtes le Losc et que vous jouez Milan qui est en tête de son championnat », a toutefois prévenu l’entraîneur lillois mercredi.

Epargnés jusque-là, les Dogues ont payé le prix fort durant la trêve internationale avec les blessures en sélection de deux titulaires indiscutables, le Portugais Renato Sanches et le Turc Zeki Celik. Si le milieu, touché à un ischio-jambier, pourrait être de retour dans une semaine, le latéral souffre d’une grosse entorse à une cheville et sera absent peut-être jusqu’à la fin de l’année.

– « ne pas s’endormir » –

Toutefois, pour défier le leader de Serie A, Christophe Galtier récupèrera trois joueurs qui étaient suspendus face aux Merlus, le capitaine José Fonte, le latéral Reinildo et l’attaquant Burak Yilmaz. Avec la forme étincelante de Yusuf Yazici, auteur d’un triplé à San Siro et qui a encore inscrit un doublé dimanche, et le premier but tant attendu de l’attaquant Jonathan David face aux Bretons, la plupart des voyants sont au vert.

« On a un capital confiance, il faut s’appuyer dessus mais ne pas s’endormir. Il faudra jouer avec beaucoup d’application, de générosité, et l’envie de ne pas céder trop de terrain », a estimé mercredi l’entraîneur lillois.

L’AC Milan, qui a conforté sa place de leader du Championnat d’Italie en allant s’imposer à Naples dimanche (3-1), va se présenter à Lille amoindri avec notamment l’absence de Zlatan Ibrahimovic, fer de lance de l’équipe malgré ses 39 ans (10 buts en 6 matches de Serie A). Le Suédois a inscrit un doublé au stade San Paolo avant de se blesser à la cuisse gauche.

– Revanche –

Le secteur offensif sera aussi diminué par le forfait de l’ancien Lillois Rafael Leao, touché à la cuisse droite avec les Espoirs portugais. C’est le Croate Ante Rebic et le Norvégien Jens Petter Hauge qui devraient donc occuper le front de l’attaque milanaise.

« Jouer tous les trois jours, on le fait depuis le mois de mai donc on est habitué. Et on a un large effectif. C’est vrai qu’en ce moment il y a quelques joueurs blessés mais l’important c’est l’état d’esprit et gagner à Naples a aidé pour le moral », a expliqué mercredi Daniele Bonera, entraîneur-adjoint des +Rossoneri+, qui sera sur le banc jeudi car le technicien Stefano Pioli est toujours positif au Covid-19.

Surclassés à l’aller à la surprise générale, les Milanais veulent évidemment prendre leur revanche mais s’attendent à un match compliqué dans le Nord.

« On a beaucoup souffert à l’aller. Ils ont des joueurs forts en attaque, mais pas seulement, a souligné Daniele Bonera. Il faut qu’on réussisse à ne pas reproduire les erreurs techniques et tactiques du match aller. On veut gagner car on est trop exigeant pour vouloir se contenter d’un match nul. »

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus