Tänak mène la danse, Ogier dans un mur de neige

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Vainqueur de trois spéciales sur six samedi, l’Estonien Ott Tänak est resté en tête du Rallye Arctique, 2e manche du Championnat du monde (WRC) disputée en Finlande, à l’issue de la 8e spéciale dans laquelle le Français Sébastien Ogier est sorti de la route.

A 200 mètres de l’arrivée de cette spéciale disputée de nuit, le champion du monde en titre, et leader du championnat après sa victoire à Monte-Carlo fin janvier, a terminé sa course dans un mur de neige.

« Nous sommes partis un peu trop sur le côté et nous avons accroché le mur de neige, c’est dommage mais c’est un week-end à oublier », a déploré le Français.

Ogier et Julien Ingrassia, son copilote, sont parvenus à sortir la voiture pour terminer l’étape, mais ils sont désormais loin derrière: 22èmes à 11 minutes. Ils essaieront dimanche de limiter les dégâts en prenant des points dans la Power Stage de clôture.

Sixième du classement général provisoire avant cette dernière spéciale, à plus d’une minute du leader, le pilote tricolore avait souffert la veille de sa position d’ouvreur sur les routes enneigées de Laponie.

Pierre-Louis Loubet (Hyundai 2C Competition), l’autre Français engagé en WRC pour sa première saison complète, n’a pas terminé la journée après un problème mécanique. Il avait déjà été victime vendredi d’une crevaison lui ayant fait perdre plusieurs minutes.

Loin devant des Français à la peine, Tänak, le champion du monde 2019, mène depuis le début du week-end. Son dauphin, le jeune prodige finlandais Kalle Rovanperä (Toyota), auteur d’un temps scratch en fin de journée (ES7), pointe à 24 secondes.

– Hommages à Hannu Mikkola –

Si le fils de l’ancien pilote Harri Rovanperä parvenait à prendre l’avantage sur l’Estonien à l’issue des deux dernières spéciales dimanche, il deviendrait, à 20 ans, le plus jeune pilote à s’imposer dans le Mondial des rallyes.

Il devra toutefs se méfier de Thierry Neuville, autre pilote Hyundai, qui le talonne à moins de deux secondes. Le Belge a d’ailleurs signé samedi le dernier temps scratch de la journée.

« C’était une très bonne étape. La voiture fonctionnait vraiment bien (…) et la communication est meilleure (avec son nouveau co-pilote, ndlr), mais nous pouvons encore nous améliorer », a-t-il expliqué.

« Je pense que l’objectif principal est de rapporter un double podium for Hyundai. Je n’ai pas besoin de demander à mon patron, je sais ce qu’il vaut qu’on réussisse demain ! », a ajouté Neuville.

Cette journée a aussi été marquée par l’annonce du décès à 78 ans de la légende finlandaise des rallyes Hannu Mikkola, champion du monde en 1983.

« Très triste journée pour la famille du rallye. Hannu Mikkola était un pilote légendaire et un ami de toujours (…) J’ai eu le privilège d’être son copilote, en 1975 nous avions couru l’Arctic Rally sur une Fiat 124 », a réagi sur Twitter le président de la Fédération internationale de l’automobile (FIA), Jean Todt.

Michèle Mouton, vice-championne du monde des rallyes en 1982, se souvient, elle, d’un « pilote fantastique ».

« En tant que coéquipier chez Audi, Hannu a été une personne formidable, me considérant toujours comme son égale – même si j’étais une jeune femme arrivant en championnat du monde – et partageant toujours toutes les informations », a-t-elle déclaré, interrogée par l’organisation du WRC.

« C’était l’un des « Flying Finns » (Finlandais volants, ndlr) et un vrai gentleman. Il a inspiré tant de gens, y compris moi-même, et je suis heureux d’avoir pu le rencontrer et partager de bons souvenirs de rallyes », a salué sur Twitter son compatriote et ex-pilote Jari-Matti Latvala, aujourd’hui patron de Toyota en WRC.

D’autres pilotes, notamment les champions du monde Ogier, Carlos Sainz et Petter Solberg, ont également rendu hommage à Mikkola.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus