Joao Felix fait respirer l’Atlético avant le derby

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Grâce à sa pépite Joao Felix, l’Atlético Madrid a dominé Villarreal 2-0 dimanche pour la 25e journée de Liga, et reprend provisoirement six points d’avance sur le Real Madrid (3e, 52 pts), qu’il rencontre dans une semaine pour le derby de la capitale espagnole.

Le joyau portugais entré à la pause a scellé la victoire pour les « Colchoneros » d’une reprise de volée après un contrôle de la poitrine, et a célébré sa 10e réalisation de la saison d’un regard plein de rage (69e).

Auparavant, les hommes de Diego Simeone avaient débloqué la situation sur un centre de l’international français Thomas Lemar repris de la tête par Stefan Savic, et contré par le défenseur adverse Alfonso Pedraza avant de rentrer dans les cages de Villarreal (25e).

Auteur d’un début de saison canon, l’attaquant portugais arrivé à l’Atlético à l’été 2019 a connu un début d’année 2021 difficile: entre blessures et coronavirus, le jeune prodige n’avait pas réussi à retrouver sa dynamique du début de saison, régulièrement cantonné au banc de touche par Simeone.

Ce regard rageur était-il destiné à l’entraîneur argentin ? « Quand vous aurez l’occasion, posez la question à Joao. J’adore les joueurs rebelles, ceux qui ont de la fierté. Le but a déclenché quelque chose d’important chez lui. Il en avait besoin, et l’équipe avait besoin de ce but et de lui à ce niveau. J’aime quand les joueurs ont de la force de caractère, de l’orgueil, oui, sans aucun doute », a savouré Simeone en conférence de presse d’après-match.

Alors que Thomas Lemar, lui aussi revenu d’un épisode Covid-19, a brillé en première période en s’imposant dans la construction de chaque attaque et en délivrant une passe décisive, l’ailier français a été remplacé par Joao Felix à la mi-temps, possiblement à cause de douleurs au genou gauche.

– L’emblème Simeone –

Un succès qui renforce le statut d’icône de Simeone sur le banc « rojiblanco » : le « Cholo » Simeone a égalé le nombre record de victoires à la tête de l’Atlético (308) détenu jusqu’alors par Luis Aragones. Il avait fallu 612 rencontres à Aragones pour atteindre ce total, et cent de moins pour Simeone (512).

Pour l’Atlético, c’est une grosse respiration: les Madrilènes traversaient jusque-là un mois de février très délicat, et n’avaient accroché qu’une seule victoire sur leurs cinq derniers matches toutes compétitions confondues (1 victoire, 2 nuls, 2 défaites).

Un succès qui leur permet de retrouver confiance, de reprendre cinq points d’avance sur le Barça (2e, 53 pts) et provisoirement six sur leur autre poursuivant, le Real Madrid de Zinédine Zidane (3e, 52 pts).

Des merengues qui reçoivent la Real Sociedad lundi soir et qui commencent à récupérer leurs blessés, à une semaine du derby de la capitale espagnole contre l’Atlético (dimanche 7 mars).

Pour les hommes d’Unai Emery en revanche, ce revers vient casser la bonne dynamique du « Sous-marin jaune », actuel 7e de Liga qui venait d’enchaîner deux probantes victoires face à Salzbourg (2-0, 2-1) en 16es de finale de Ligue Europa.

Parmi les autres rencontres de la journée, le Betis Séville s’est imposé de justesse 1-0 chez le promu Cadix pour repasser dans les places qualificatives pour l’Europe (6e), tandis que Grenade s’est aussi imposé contre un autre promu, Elche (2-1).

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus