Un acte d’un sadisme rare : un chatte décapitée, éventrée et la queue sectionnée

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Nyara, une chatte de 4 ans, a été retrouvée morte dimanche sur un trottoir à Saint-Fargeau-Ponthierry, en Seine-et-Marne.

L’animal a été décapité, éventré et sa queue a été sectionnée.

Le vétérinaire est formel : c’est une intervention humaine qui a causé la mort du félin. La coupure de la tête, effectuée avec une lame tranchante, est nette. Deux plaies d’éventration du côté droit ont également été recensées.

Nyara appartenait à Ludivine, 24 ans, et son compagnon Guillaume, 25 ans, qui habitent dans une maison située sur le trottoir d’en face.

« Notre chatte, que l’on avait récupérée à l’âge de 3 mois, dans la famille, sortait beaucoup mais elle était peureuse et sauvage. Elle et ne se laissait jamais caresser et ne s’aventurait jamais sur la route » a expliqué Ludivine

« On ne peut pas faire cela à un être vivant !… En octobre dernier, deux chats de ma voisine ont été retrouvés égorgés, avec les pattes en croix. » a ajouté la jeune femme qui a déposé plainte auprès du procureur de la république.

La Fondation Bardot souhaite également se constituer partie civile.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus