Des tornades de feu se forment sur une île australienne ravagée

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

TORONTO –
Juste au moment où l'imagerie apocalyptique des incendies de forêt australiens ne pouvait pas empirer, de nouvelles images ont émergé de flammes sur l'île Kangourou qui s'enroulaient du sol et tournoyaient dans le ciel comme une tornade de l'enfer.

Dans la vidéo prise par Brenton Davis, des rafales de vent poussent un feu massif qui brûle à travers les arbres voisins à travers un champ.

Un tourbillon de cendres, de fumée et de saleté tourbillonnait au-dessus du sol. Puis, pendant plusieurs secondes, des flammes sont projetées dans le vortex, formant le diable de poussière ardente avant la coupure de la vidéo.

Le phénomène est connu sous le nom de «tourbillon de feu» ou «diable de feu».

"Nous en avons eu un bon nombre aujourd'hui et ce n'était même pas une journée chaude", Davis a écrit sur Facebook.

Le phénomène troublant ne dure pas longtemps, mais est souvent appelé à tort une tornade de feu ou une «firenado». Les scientifiques auraient découragé cette dernière car les tourbillons de feu ne se sont pas formés comme des tornades, qui se produisent en raison des conditions atmosphériques.

Au lieu, le feu tourbillonne sont créés lorsque l'air chaud et sec monte rapidement du sol, selon l'écrivain scientifique Marc Lallanilla.

«En ce sens, les sapins-pompiers ont plus en commun avec les tourbillons ou les« démons de la poussière », qui se forment généralement les jours chauds et ensoleillés lorsque le sol chauffe l'air à proximité», a-t-il écrit sur Live Science en 2014 lors des incendies de forêt en Californie.

L'île a déjà été touchée par de mauvais incendies. En 2007, une série de coups de foudre ont déclenché des incendies qui ont détruit près de 1 000 kilomètres carrés de l'île.

L'incendie où les incendies se sont formés était près d'un site de protection en milieu sauvage et a été décrit comme «pratiquement imparable». Jusqu'à présent, plus de 1 500 kilomètres carrés, soit près de la moitié de l'île Kangourou, ont été brûlés par les nouveaux incendies.

L'île abrite moins de 5 000 personnes et plusieurs hébergements de luxe, dont le Southern Ocean Lodge, qui a été détruit.

Dans l'ensemble du pays, environ 5 millions d'hectares (50 000 kilomètres carrés) de terres ont brûlé pendant les incendies de forêt d'été. Au moins 23 personnes sont mortes et plus de 1 400 maisons ont été détruites.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus