L'envoyé chinois en Israël compare l'interdiction de voyager à cause de virus à l'Holocauste

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

JÉRUSALEM –
L'ambassadeur par intérim de la Chine en Israël a présenté ses excuses dimanche après avoir comparé la fermeture de plusieurs frontières nationales à des citoyens chinois au milieu des craintes d'un nouveau virus en provenance de Chine et du refoulement de réfugiés juifs pendant la Shoah.

Dai Yuming a déclaré aux journalistes lors d'une conférence de presse en langue anglaise à Tel Aviv que les "erreurs pour limiter ou même interdire les entrées des citoyens chinois" lui rappelaient "le bon vieux temps, les vieilles histoires qui se sont produites pendant la Seconde Guerre mondiale, l'Holocauste, la les jours les plus sombres de l'histoire de l'humanité. "

"Des millions de Juifs ont été tués et beaucoup, beaucoup de Juifs ont été refusés lorsqu'ils ont tenté de demander de l'aide à d'autres pays. Seuls très, très peu de pays ont ouvert leur porte, et parmi eux se trouve la Chine", a déclaré Dai.

L'ambassade de Chine en Israël a publié plus tard une déclaration disant "qu'il n'y avait aucune intention de comparer les jours sombres de l'Holocauste avec la situation actuelle et les efforts déployés par le gouvernement israélien pour protéger ses citoyens".

"Nous aimerions nous excuser si quelqu'un a mal compris notre message", a déclaré l'ambassade.

Jeudi, Israël a suspendu ses vols directs vers la Chine et le ministère israélien de la Santé a autorisé les agents de contrôle des frontières à refuser l'entrée aux non-Israéliens qui se sont rendus en Chine au cours des deux dernières semaines. Les citoyens israéliens qui sont revenus de Chine ont reçu l'ordre de rester en quarantaine chez eux pendant deux semaines afin d'empêcher la propagation du nouveau coronavirus, qui a tué plus de 300 personnes et rendu malade des milliers d'autres en Chine.

Le nombre de cas de coronavirus dans le monde a dépassé 14 550, selon la Commission nationale chinoise de la santé et d'autres pays.

La plupart des incidents signalés se trouvent en Chine, mais environ 150 cas ont été signalés dans deux douzaines de pays à travers le monde.

Dimanche, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré aux ministres que le pays avait "fermé les passages terrestres, les ports maritimes et les aéroports aux arrivées de Chine". Il a dit avoir chargé le ministère de la Santé du pays de développer un vaccin contre le virus à propagation rapide.

"Nous informons également l'Autorité palestinienne de toutes les mesures préventives et des mesures de santé publique dont elle doit également tenir compte ici", a-t-il déclaré.

Le monde a célébré le 75e anniversaire de la libération du camp d'extermination d'Auschwitz la semaine dernière.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus