Monde

Une ville frontalière mexicaine met en quarantaine les migrants de retour

MEXIQUE –
L'Etat frontalier mexicain de Chihuahua a annoncé jeudi qu'il mettrait en place un refuge pour héberger les migrants expulsés pour une quarantaine de deux semaines.

L'État a déclaré que le refuge serait mis en place dans «les prochains jours» pour héberger les migrants retournés dans la ville frontalière de Ciudad Juarez, de l'autre côté de la frontière d'El Paso, au Texas.

Le gouvernement de l'État indique qu'en moyenne 65 migrants sont expulsés par Ciudad Juarez chaque jour, pour un total d'environ 5 200 jusqu'à présent cette année.

Cette décision de mise en quarantaine fait partie d'une série de mesures annoncées jeudi pour empêcher la propagation du coronavirus. Les États-Unis ont plus de 81 000 cas, tandis que le Mexique en a 475, bien que les tests soient beaucoup moins fréquents au Mexique.

Dirvin Garcia Gutierrez, chef des services aux migrants ou de l'État de Chihuahua, a déclaré que les autorités tenteraient également de réduire la surpopulation dans les refuges pour migrants de Ciudad Juarez qui détiennent actuellement environ 1400 personnes, dont la plupart sont d'Amérique centrale. Les 14 abris de la ville – pour la plupart privés – ne devraient pas contenir plus de 50 à 80 personnes chacun, a-t-il déclaré.

Comments

0 comments

Tags
Loading...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Veiller activer le bloqueur de publicité afin de naviguer sur notre site. Merci pour votre compréhension.

Send this to a friend