hausse des saisies de drogue dans les prisons lors du confinement

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les saisies de drogue, envoyée par courrier et cachée dans des cartes ou même un dessin d’enfant, ont augmenté dans les prisons australiennes depuis que la pandémie de coronavirus a entraîné la suspension des visites, ont annoncé dimanche les autorités.

En Nouvelle-Galles du Sud, Etat le plus peuplé du pays, l’administration pénitentiaire a ainsi annoncé avoir saisi en avril 135 courriers frauduleux, contre une moyenne mensuelle de seulement 22 en 2019.

Cette hausse intervient après la suspension, mi-mars, des visites aux détenus dans 38 prisons de l’État en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

Début mai, des agents pénitentiaires ont trouvé de l’opiacé buprenorphine dissimulé dans un dessin d’enfant. Des bandes contenant la drogue étaient collées sur le papier et recouvertes de couches de peinture.

« La peinture du soleil avait un aspect inhabituel ce qui a éveillé les soupçons du personnel », ont déclaré les services pénitentiaires de Nouvelle-Galles du Sud dans un communiqué.

De la drogue a également été trouvée scotchée dans des cartes de voeux et des enveloppes mais aussi placée dans des balles de tennis et des bouteilles jetées par dessus les clôtures des prisons.

Le personnel des maisons d’arrêt a intensifié ses fouilles durant le confinement.

Jusqu’à présent, aucun foyer de contamination n’est apparu dans les prisons australiennes. Le pays a enregistré un peu plus de 7.000 cas d’infection au nouveau coronavirus et 98 personnes sont décédées de la maladie Covid-19.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus