Santé

Une pandémie suspend la vaccination de près de 80 millions d’enfants

La pandémie de coronavirus interrompt la vaccination contre les maladies telles que la rougeole, la polio et le choléra qui pourraient mettre en danger la vie de près de 80 millions d’enfants de moins de 1 an, selon une nouvelle analyse de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de ses partenaires.

Dans un nouveau rapport publié vendredi, les responsables de la santé ont averti que plus de la moitié des 129 pays où les données de vaccination étaient disponibles ont signalé des suspensions modérées, sévères ou totales des services de vaccination en mars et avril.

“La perturbation des programmes de vaccination due à la pandémie de COVID-19 menace d’annuler des décennies de progrès contre les maladies évitables par la vaccination comme la rougeole”, a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans un communiqué. Le rapport a également été produit par l’UNICEF, le Sabin Vaccine Institute et GAVI.

L’UNICEF a signalé un retard important dans les livraisons de vaccins prévues en raison de mesures de verrouillage et d’une réduction spectaculaire du nombre de vols disponibles. Plus de 40 des 54 pays africains ont fermé leurs frontières, bien que certains autorisent le fret et le transport d’urgence.

Les responsables ont également noté que 46 campagnes de vaccination des enfants contre la polio ont été suspendues dans 38 pays, principalement en Afrique, en raison de la pandémie de coronavirus. Les campagnes contre la rougeole ont été suspendues dans 27 pays.

Les experts disent que les enfants ont besoin de vaccinations de routine avant l’âge de 2 ans.

En avril, l’OMS et ses partenaires ont recommandé à contrecœur l’arrêt temporaire des campagnes de vaccination de masse contre la poliomyélite visant à éradiquer la maladie paralytique, reconnaissant que cette décision entraînerait une résurgence de la maladie d’origine hydrique hautement infectieuse.

Pour éliminer la polio, plus de 90% des enfants doivent être vaccinés, ce qui se fait généralement lors de campagnes de masse impliquant des millions d’agents de santé qui briseraient les directives de distanciation sociale nécessaires pour arrêter la propagation de COVID-19.

Plus d’une douzaine de pays africains ont signalé des flambées de polio cette année, toutes causées par une rare mutation du virus contenu dans le vaccin. Les responsables de la santé espéraient à l’origine éradiquer la polio d’ici 2000.

“Nous ne pouvons pas laisser notre lutte contre une maladie se faire au détriment des progrès à long terme dans notre lutte contre d’autres maladies”, a déclaré Henrietta Fore, directrice générale de l’UNICEF. “Nous disposons de vaccins efficaces contre la rougeole, la polio et le choléra. Bien que les circonstances puissent nous obliger à suspendre temporairement certains efforts de vaccination, ces vaccinations doivent redémarrer dès que possible ou nous risquons d’échanger une épidémie mortelle contre une autre. »

L’OMS a déclaré qu’elle donnerait des conseils la semaine prochaine aux pays sur la façon de continuer à fournir des services de vaccination en toute sécurité pendant la COVID-19.

Comments

0 comments

Tags
Loading...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Veiller activer le bloqueur de publicité afin de naviguer sur notre site. Merci pour votre compréhension.