Franco Smith veut créer « un nouvel ADN » pour l’Italie

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

L’entraîneur sud-africain Franco Smith, confirmé dans ses fonctions de sélectionneur du XV de l’Italie, a déclaré mercredi vouloir créer un « nouvel ADN » pour le rugby italien, en le rendant plus « imprévisible », meilleur « physiquement » avec une « grande éthique de travail ».

Smith, 47 ans, avait pris la relève de la Nazionale par intérim en novembre dernier après la démission de son prédécesseur, l’Irlandais Conor O’Shea, à l’issue de la Coupe du monde au Japon. Son contrat doit courir jusqu’en 2024, au-delà donc de la prochaine Coupe du monde organisée en 2023 en France.

« Nous allons essayer de construire un nouvel ADN », a déclaré M. Smith lors d’une vidéoconférence depuis son domicile à Bloemfontein, en Afrique du Sud.

Smith veut s’appuyer sur « trois pierres angulaires »: « une plus grande imprévisibilité », « être meilleur physiquement » et « la capacité de toujours tout donner grâce à une grande éthique du travail ».

« Ce sont des objectifs qui doivent concerner tout le monde, des moins de huit ans jusqu’à l’équipe nationale », a-t-il souligné.

L’ancien joueur des Springboks a connu des débuts difficiles à la tête de l’Italie en février en tant que sélectionneur par intérim avec trois défaites en autant de matches du Tournoi des Six Nations, au pays de Galles (42-0), en France (35-22) et à Rome contre l’Ecosse (17-0) dont deux donc, sans inscrire le moindre point.

La suite du Tournoi avait été suspendue en raison de la pandémie de coronavirus.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus