L’armée française tue le chef d’Al-Qaïda en Afrique du Nord, selon le ministre

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

La France a déclaré vendredi que ses forces militaires avaient tué le chef de l’Afrique du Nord d’Al-Qaïda, Abdelmalek Droukdel, lors d’une opération dans le nord du Mali, un combattant clé que ses forces chassaient depuis plus de sept ans.

« Le 3 juin, les forces armées françaises, avec le soutien de leurs partenaires locaux, ont tué al-Qaïda dans l’émir du Maghreb islamique, Abdelmalek Droukdel, et plusieurs de ses plus proches collaborateurs, lors d’une opération dans le nord du Mali », a écrit la ministre des Forces armées françaises, Florence Parly. sur Twitter.

Droukdel faisait partie des militants les plus expérimentés d’Afrique du Nord et faisait partie de ceux qui ont pris part à la prise de contrôle militante du nord du Mali avant qu’une intervention militaire française en 2013 ne les repousse et n’éparpille les combattants à travers la région du Sahel.

Droukdel se cacherait dans les montagnes du nord de l’Algérie. Le groupe est présent dans le nord du Mali, du Niger, de la Mauritanie et de l’Algérie.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus