McIlroy « en sécurité » et « affûté » pour la reprise du golf à Forth Worth

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le numéro un mondial, Rory McIlroy, qui s’apprête à reprendre le circuit nord-américain de golf (PGA) jeudi au Charles Schwab Challenge, disputé à huis clos, coronavirus oblige, a dit se sentir « en sécurité » et « aussi affûté » que possible à Forth Worth, au Texas.

« On se sent vraiment en sécurité. Tout sur le parcours, tout ce qui a été mis en place pour nous, on sent que c’est solide, très sûr », a déclaré McIlroy mercredi lors d’un point presse.

« Il y a un désinfectant partout où vous regardez. Je me sens en sécurité et je dirais que tout le monde ici ressent la même chose », a-t-il insisté.

Après trois mois de pause forcée en raison de la pandémie, la saison PGA s’apprête à redémarrer au Colonial Country Club, avec un plateau digne d’un Majeur, puisque les cinq premiers mondiaux, parmi 16 joueurs du Top 20 sont notamment engagés. Seul absent de marque, la légende Tiger Woods.

Tests au Covid-19, prises de températures quotidiennes, ports de masques et de gants, distanciation sociale, font partie des protocoles mis en place par la PGA pour les golfeurs, caddies et personnels divers, tous maintenus dans une « bulle ».

Un contexte inédit, qui confère au quatre prochains jours des allures de test crucial pour le golf, dans sa capacité à organiser des tournois malgré les risques liés au coronavirus.

« Cette semaine est très importante. Le golf sera le centre du monde du sport », a même estimé McIlroy. « Nous devons montrer que nous pouvons jouer d’une manière socialement distante, que nous pouvons organiser un tournoi tout en respectant tous les protocoles de sécurité. »

Sans la présence du public, le Nord-Irlandais s’attend à une atmosphère « étrange sans applaudissements ni de réaction après des beaux coups ». « En même temps, c’est ce que nous devons faire. C’est ce que nous allons devoir vivre dans un avenir à court terme. »

Tout cela n’altère en rien son ambition, d’autant que ce qui lui a le plus manqué, depuis trois mois, « c’est la compétition ».

Ces derniers temps, « j’ai essayé de jouer avec des joueurs de haut niveau, de me mesurer à eux. J’ai l’impression que mon jeu est assez précis. Je suis aussi affûté qu’on puisse l’être en venant ici », a-t-il dit.

« Les deux premiers jours constitueront un vrai test. J’en apprendrai beaucoup sur moi et sur mon jeu », a-t-il conclu.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus