Monde

L’Inde interdit TikTok et des dizaines d’applications chinoises au milieu des tensions

L’Inde a interdit 59 demandes avec des liens chinois au motif qu’elles représentaient un danger pour la sécurité du pays, même si certaines entreprises ont déclaré qu’elles soumettraient des clarifications au gouvernement.

La décision de New Delhi lundi soir est survenue dans le contexte d’une confrontation continue entre les forces indiennes et chinoises dans la région frontalière himalayenne du Ladakh depuis mai. Les affrontements du 15 juin ont fait 20 morts parmi les soldats indiens, aggravant les tensions bilatérales.

De nombreuses applications populaires comme TikTok, WeChat, Shareit ainsi que des plates-formes de commerce électronique comme Club Factory ont été interdites au ministère de l’Informatique, déclarant qu’elles étaient “préjudiciables à la souveraineté et à l’intégrité de l’Inde, à la défense de l’Inde, à la sécurité de l’État et à l’ordre public”.

Il a déclaré que la sécurité des données et la protection de la vie privée de 1,3 milliard d’Indiens suscitaient des “inquiétudes”. Le ministère a indiqué qu’il avait reçu “de nombreuses plaintes de diverses sources” concernant des applications qui “volaient et transmettaient subrepticement des données d’utilisateurs de manière non autorisée”.

“La complication de ces données, leur extraction et leur profilage par des éléments hostiles à la sécurité nationale et à la défense de l’Inde, qui finissent par empiéter sur la souveraineté et l’intégrité de l’Inde, est une question très profonde et immédiate qui nécessite des mesures d’urgence”, a indiqué le ministère. m’a dit.

Lundi matin, les applications TikTok et Helo de la société ByteDance, basée à Pékin, ont été supprimées de l’App Store d’Apple et du Google Play Store.

Lundi également, Tiktok a déclaré qu’il était en train de se conformer à l’ordre du gouvernement et qu’il “continuait de se conformer aux exigences de confidentialité et de sécurité des données en vertu de la loi indienne”. La populaire application de partage de vidéos a également déclaré qu’elle avait été invitée par le gouvernement à apporter des clarifications à ce sujet.

Comments

0 comments

Tags
Loading...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Veiller activer le bloqueur de publicité afin de naviguer sur notre site. Merci pour votre compréhension.