Open Timber Portal : Déjà plus de 6000 nouveaux utilisateurs en deux ans

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Depuis la mise en ligne de la version beta en 2018, cette plateforme a été visitée depuis 120 pays à travers le monde.

Depuis la mise en ligne de la version beta en juillet 2018, l’Open Timber Portal (OTP) a vu plus de 6,000 nouveaux utilisateurs se connecter au site. A en croire Word Resources Institute (WRI) qui est le concepteur de ce portail web indépendant qui promeut la transparence dans les opérations forestières, ces utilisateurs sont basés dans 120 pays à travers le monde.

L’activité principale observée sur l’OTP se situe dans les pays du Bassin du Congo, et sur les principaux marchés consommateurs de bois : USA, Europe et Asie avec une activité en augmentation en Inde et en Chine.  Le (OTPest le 2e pays le plus actif avec plus de 600 utilisateurs, juste après les USA qui comptent près de 1900 utilisateurs, et devant le Royaume-Unis, la France, l’Italie, la Belgique, la RDC et le Congo.

Le projet OTP dans le bassin du Congo est mis en œuvre depuis octobre 2019 et grâce au financement de WRI et Field Legality Advisory Group (FLAG) a été sollicité comme partenaire technique pour poursuivre la promotion de l’OTP ainsi que le renforcement de la qualité des documents rendus publics par les entreprises et la société civile mettant en œuvre l’Observation indépendante dans le bassin du Congo.

Le contrôle qualité effectué par FLAG auprès des entreprises forestières camerounaises, s’assure que les documents publiés sont crédibles et actualisés. Il faut déjà souligner qu’une vingtaine d’entreprises forestières camerounaises possèdent des comptes dans le portail et plus de la moitié chargent elles-mêmes leurs documents. En plus de cela, sept entreprises camerounaises sont à date, dans le top 10 du classement des entreprises les plus transparentes dans le bassin du Congo.

Dans le cadre du projet OTP BC, il sera donc question pour FLAG, partenaire technique au Cameroun de poursuivre la promotion de l’OTP auprès des exportateurs de bois du bassin du Congo vers les continents européen, asiatique et américain ; d’augmenter la participation des Observateurs indépendants à l’OTP et de présenter l’OTP comme une opportunité à saisir pour diffuser les informations à rendre publique dans le cadre de l’annexe VII des APV et du SIGIF II. Des réflexions sont d’ores et déjà entamées par FLAG avec la direction des douanes et des impôts dans ce sens.

Par Diane Ambara

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus