Le coronavirus reste sur la peau cinq fois plus longtemps que la grippe

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Des chercheurs japonais ont établi que le coronavirus restait sur la peau cinq fois plus longtemps que la grippe, réaffirmant ainsi la nécessité de se laver les mains le plus souvent possible.

Le coronavirus SRAS-CoV-2, à l’origine de la pandémie actuelle, reste actif sur la peau humaine pendant neuf heures, contre moins de deux heures pour l’agent pathogène qui provoque la grippe, constate des chercheurs japonais dans une étude publiée par le journal Clinical Infectious Diseases.

«La survie de neuf heures du SRAS-CoV-2 est susceptible d’augmenter le risque de transmission par contact accélérant ainsi la pandémie», avertissent les scientifiques tout en soulignant que l’hygiène des mains peut réduire ce risque.

Près de 40 millions de contaminations

Les auteurs de l’étude ont testé des échantillons de peau prélevés sur des corps autopsiés environ un jour après le décès.

Le coronavirus, ainsi que le virus de la grippe, sont désactivés en 15 secondes par l’application d’éthanol présent dans les désinfectants pour les mains.

Selon les dernières estimations de l’université Johns-Hopkins, près de 1.115.000 décès et près de 39,8 millions de contaminations ont été recensés dans le monde depuis le début de la pandémie, en Chine fin 2019.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus